Mali
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Jeunesse, Sports, Construction citoyenne : Le ministre Fomba imprime déjà sa marque

‘’Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années.’’ Tout jeune qu’il est, le nouveau ministre de la Jeunesse et des Sports, Chargé de l’Instruction civique et de la Construction citoyenne est déjà en train d’imprimer sa marque à ce département si important d’un Mali confronté à plusieurs défis, grâce aux nombreux atouts dont il dispose. Abdoul Kassim Ibrahim Fomba a, sans conteste, le profil de la mission à lui assignée dans le gouvernement. La preuve par la diversité de ses domaines de compétence et de son riche parcours.

Abdoul Kassim Ibrahim Fomba est titulaire de plusieurs Masters : Maintien de la Paix, Maintien en Refondation de l’Etat post-conflit, Banque et Ingénieure financière. Il est aussi détenteur de nombreux certificats dans ces domaines en plus d’autres : Projet sensible aux conflits, Gestion des finances publiques et budget de programme, terrorisme et contre-terrorisme, rôle de la jeunesse malienne dans la prévention et la lutte contre l’extrémisme violent, Stratégies de gestion des personnes et des ressources, Création et maintien des entreprises sociales de Young African Leaders Initiative (YALI NETWORK).

Le jeune Fomba débute très tôt sa carrière professionnelle. Ainsi, d’août 2006 à novembre 2011, il assume les charges de Manageur du Centre de formation professionnelle (CDX-Sarl). Il ne tarde pas à faire valoir ses compétences en augmentant la capacité du Centre de 50 à 250 apprenants et en développant davantage le partenariat avec le ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle. Parallèlement, de mars 2007 à octobre 2011, il est aussi conseiller stratégique chez ORIUM SARL, un partenaire de la Bank of Africa Mali.

De décembre 2011 à août 2013, il est Promoteur/Manageur de l’Ecole Supérieure Elite Internationale de Bamako Sarl. En septembre 2013, il intègre AECOM-PATM en qualité de spécialiste de la logistique et des achats. De septembre 2014 à mars 2016, Abdoul Kassim Ibrahim Fomba est chargé des Projets-Initiatives Nationales à l’USAID et AECOM-PATM. Pendant un an (août 2016 – sept 2017) il est spécialiste Production Qualité-Sub-National Governance Program (SNGP Mali), un autre programme de l’USAID.

Le ministre Fomba dispose en outre d’une expertise avérée dans le domaine des consultations. Il est Consultant Coordinateur de recherche au compte de plusieurs organismes dont ONU-FEMMES, PNUD, Global Network of Women Peacebuilders, EMP-ABB.

Mais ce n’est pas tout : il a beaucoup travaillé sur l’engagement des jeunes dans les groupes terroristes, sur la trajectoire de la jeunesse dans les groupes armés, mais aussi dans la violence au compte de prestigieuses structures comme MERCY CORPS, DAI, THINK PEACE/FAMOC, INTERPEACE / IMRAP. C’est donc sans surprise  qu’il a reçu en 2020 une lettre de gratitude du Gouverneur de Mopti pour l’élaboration du document de solution des conflits communautaires de la région.

Sénateur de la Jeune Chambre International, un creuset de compétence et de leadership jeune, il a eu, en 2009, le Diplôme d’Excellence des Initiatives de Développement “3P” de  SERIM Mali.

Depuis 2018, il est formateur à l’Ecole de maintien de la Paix. A ce titre, il anime temporairement des cours sur la sensibilité ou sur les facteurs humains dans la lutte contre le terrorisme aux auditeurs des pays de la CEDEAO. Aussi, il conçoit des modules liés à la sensibilité au conflit et à l’extrémisme violent.

Jusqu’à sa nomination au gouvernement de transition en qualité de ministre de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’Instruction civique et de la Construction citoyenne, Abdoul Kassim Ibrahim Fomba était le Coordonnateur National de THINK PEACE.

Très rapidement,  Abdoul Kassim Ibrahim Fomba met la somme d’expériences acquises dans le monde des Ong et du secteur privé au service de la patrie à travers une série d’initiatives. Lesquelles s’illustrent parfaitement par sa grande capacité d’adaptation mais aussi son esprit d’initiative afin de doter le pays d’une jeunesse en mesure de faire face aux défis du développement.

On ne peut ne pas saluer le lancement de la Brigade citoyenne qui est un engagement bénévole de jeunes actifs, responsables, conscients de leurs rôles et responsabilités dans le devenir de leur communauté. Grâce à la Brigade citoyenne, les jeunes se mobilisent pour réaliser, chaque dimanche, une bonne action au profit de leur quarter, de leur commune, voire leur pays.

Face aux recrues du 4è Contingent en service militaire obligatoire au Service national des Jeunes à Bapho, le ministre Fomba les a exhorté «à suivre le reste de la formation avec beaucoup de sérieux, d’assiduité, de curiosité, de détermination et surtout de discipline aux fins de tirer les atouts du séjour et de porter davantage les principes édictés par Son Excellence Le Colonel Assimi GOITA, Président de la Transition, Chef de l’Etat, Chef suprême des Armées qui sous-tendent l’action gouvernementale à savoir : le respect de la souveraineté du Mali ; le respect des choix stratégiques opérés par le Mali ; la défense des intérêts du peuple malien dans les prises de décisions ».

Le sport de masses, dont le lancement-test a eu lieu le 17 septembre 2023, vise à encourager la marche citoyenne chaque 1er  dimanche du mois sur toute l’étendue du territoire.

Porté sur les innovations, le ministre de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’Instruction civique et de la Construction citoyenne a instauré un rendez-vous mensuel avec les médias. «Nous ferons de notre mieux pour communiquer sur les différentes activités du ministère et échanger avec vous, les femmes et hommes de médias, sur les actions futures», a-t-il expliqué.

Autre atout et non des moindres du ministre en charge de la Jeunesse et des Sports est sa capacité d’écoute. Il écoute, partage et consulte. D’ailleurs, ses week-ends sont consacrées à ses rencontres citoyennes. Le vendredi 15 septembre, le ministre Fomba était à la Faculté de Droit public où il a abordé deux sujets majeurs à savoir «la défense de la patrie» et «l’investissement humain des jeunes dans la citoyenneté».

Boubacar I. Diarra

Le Challenger