Mali
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

LAIT EN POUDRE ET PRODUITS LAITIERS : Le Mali en importe pour plus de 20 milliards FCFA par an

A l’instar de nombreux pays de par le monde, le Mali a célébré la Journée mondiale du lait ce mercredi 1er juin 2022.

Pour la 17ème année consécutive, la Journée mondiale du lait a été célébrée le 1er juin de par le monde, plus particulièrement au Mali. Cette journée est dédiée à la promotion du lait et des produits laitiers.

Dans son allocution, le ministre Modibo Keïta a tenu à indiquer que cette journée est une invite à l’endroit des institutions publiques, des producteurs laitiers, des partenaires techniques et financiers, afin que qu’ils apportent au lait toute son importance en tant qu’aliment.

« Au Mali, le lait est consommé par toutes les couches sociales. Les habitudes alimentaires ont beaucoup évolué au cours de ces dernières décennies suite à l’explosion démographique et à l’urbanisation rapide. Le lait en poudre est alors devenu une denrée essentielle», laisse entendre le chef du département du Développement rural.

A en croire le ministre, le poids d’importation du lait en poudre ne cesse d’alourdir la balance commerciale du Mali alors que la qualité de ce lait ne remplit pas toujours les besoins nutritionnels.

« C’est dans ce contexte que le gouvernement a adopté en novembre 2008 la stratégie de valorisation du lait cru local, avec une ambition d’accroitre la production locale et d’assurer l’accessibilité du lait local aux industries de transformation », indique Modibo Keïta.

Ces actions concertées menées dans le cadre du partenariat public-privé, aux dires du patron du Développement rural, ont contribué à l’organisation et à la structuration des parcelles laitières, la construction et l’équipement de centres de collecte et de mini-laiteries. Après tous ces efforts consentis, le Mali continue toujours d’importer le lait, regrette M. Keïta.

« Le Mali importe chaque année plus de 20 milliards de FCFA de lait en poudre et de produits laitiers ; la consommation moyenne du lait tourne autour de 30 litres par personne et par an. Ce qui reste très faible par rapport aux normes recommandées par la FAO qui est de 62 litres par personne et par an », souligne le ministre du Développement rural.

Dans son allocution, le ministre Keïta a tiré la sonnette d’alerte en disant que les importations massives de lait et de produits laitiers handicapent l’épanouissement harmonieux des producteurs locaux. Chose qui pourrait augmenter d’ici à l’horizon 2025 si des mesures d’envergure ne sont pas prises à cet effet.

Notons que cette 17ème édition de la Journée mondiale du lait au Mali sera délocalisée dans la région de Nioro, avec pour thème : « Le lait, un facteur de cohésion et de richesse, une opportunité à accompagner techniquement et financièrement ».

Tioumbè Adeline Tolofoudié

Source: LE PAYS