Au Mali, la production industrielle d’or a déjoué les pronostics avec une nouvelle hausse en 2020

Galiano Gold a annoncé le 3 mai 2021, l’acquisition de la totalité des parts d’ABG Mali, filiale de Barrick Gold, pour un montant de 1,5 million USD. Cette acquisition intervient après le lancement de ses premiers travaux d’exploration au projet Asumura au Ghana.

La propriété ABG Mali couvre plus de 167 km² et comprend quatre permis d’exploration, selon un communiqué de la société qui exploite et gère actuellement la mine d’or Asanko (Ghana), détenue conjointement avec Gold Fields Ltd. Cette nouvelle acquisition « est une étape modeste, mais significative pour Galiano. Nous pensons que les propriétés sont très prometteuses, y compris plusieurs intersections intéressantes provenant de forages précédents », a déclaré Greg McCunn, le directeur général.

Selon la compagnie minière, un examen des travaux historiques, y compris des forages antérieurs et six tendances de l’or dans le sol sur plusieurs kilomètres, est en cours. Une campagne d’échantillonnage des sols est prévue cette année, précise-t-elle, ainsi que des levés géophysiques par drones prévus pour plus tard en 2021, pour aider au ciblage des forages prévu pour 2022.

Pour rappel, la nouvelle concession malienne de Galiano Gold est située dans le sud-ouest du Mali, près de la frontière sénégalaise et dans la même zone que les mines d’or Loulo-Gounkoto, Fekola et Yatela. « La propriété est située au sommet des ceintures de roches vertes où se trouvent couramment des gisements d’or. Il existe des roches équivalentes tarkwaiennes répandues sur le site ainsi que des indices aurifères connus et des exploitations artisanales », indique la compagnie.

Source : Financial Afrik

Oumou Traoré