Boya-DembéléSept mois seulement  après sa nomination en qualité de Procureur général près  la Cour suprême, Boya Dembélé a fini par être emporté par la vague de contestations dont il faisait l’objet.

Dans le décret  daté du 18 février 2021 portant sa révocation, il lui est reproché  » la rétention injustifiée de dossiers  » provoquant du coup un « disfonctionnement  grave  » ayant impacté le bon fonctionnement de la Cour suprême.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source : l’Indépendant

Mamadou Makadji