83120805_3193273547382947_1808565170582146573_o_423890800Le Mali traverse l’un des moments difficiles de son histoire qui même son existence. C’est fort de cela, qu’un mouvement politico-religieux et de la société civile dénommé ‘’ Mouvement du 05 juin- Rassemblement des forces patriotiques (M5- RFP) demande la démission du président de la République IBK et de son régime.

Après une première manifestation réussie du mouvement avec une mobilisation record, IBK s’est réveillé de son long sommeil avec une adresse à la nation. Il a appelle les protestataires au dialogue en leur tendant sa main.

Hier, mardi 16 juin 2020, IBK était face aux forces vives au Centre International des conférences de Bamako(Cicb). Malgré que le M5-RFP ait refusé de prendre sa main tendue, il a annoncé des mesures phares de décrispation du climat social. A savoir : la formation d’un gouvernement d’union nationale ; l’application immédiate de l’article 39 du statut des enseignants. IBK s’est dit décidé à engager très rapidement des consultations sur le sort de la cour constitutionnelle et de l’Assemblée nationale face aux contestations.

Se prononçant sur l’enlèvement du chef de file de l’Opposition, IBK a été on peut plus clair : « des contacts sont en cours avec les ravisseurs. Il sera bientôt parmi nous ». La crise sanitaire ‘’le Covid 19’’ a été également passée au crible par IBK.

Tientigui

Source : Le démocrate 

Fatoumata ORTM en DIRECT