Mali
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Malversations financières à la Haute cour de justice: Abdrahamane Niang arrêté

L’ancien député et non moins ancien président de la Haute Cour de Justice, Abdrahamane Niang, a été mis sous mandat de dépôt à la Maison centrale d’arrêt de Bamako, ce jeudi 7 septembre, par le Pôle économique pour malversations financières.

Cette arrestation rallonge la liste des personnalités arrêtées ces derniers moments, dont la plupart sont des responsables de l’ancien régime de feu Ibrahim Boubacar KEITA. Elle s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la corruption et la délinquance financière dans notre pays où ces pratiques causent des manques à gagner à l’État.
Ancien député de Tenenkou, le vieux Niang avait rejoint le RPM après l’élection du président Ibrahim Boubacar KEITA. Cette personnalité politique qui était le président de la Haute Cour de justice a été placée sous mandat de dépôt pour des faits de malversations avec deux de ses anciens collaborateurs le DAF Mamby Diawara et un certains Wagué qui serait le frère du ministre de la réconciliation nationale.
À ce jour, dans le cadre de la lutte contre la corruption et autre pratique de mauvaise gestion des derniers publics, il y a près d’une trentaine de personnalités et cadres de notre administration qui arrêtés depuis quelques semaines.
Parmi lesquels, il y a le président de la 5e législature, Issiaka SIDIBE, cité également dans une affaire de corruption dont le montant s’élève à plus d’une dizaine de milliards de FCFA. À la Maison centrale d’arrêt de Bamako, il s’écroule avec cinq autres personnes dont l’ex-directeur administratif et financier de la même institution, Mamoutou TOURE dit Bavieux ; l’ancien Secrétaire Général de l’Assemblée, un comptable et un financier.
En plus de ces personnes inculpées qui attendent la manifestation de la justice, l’ancien ministre de la Sécurité intérieure et de la protection civile, Salif TRAORE, est également sous mandat de dépôt. Son arrestation est relative à l’affaire Securiport. Dans ce dossier, plusieurs autres barons de l’ancien régime sont également visés.
Egalement, l’ancien président de l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture du Mali (APCAM), Bakary TOGOLA, est retourné en prison après avoir été acquitté par la justice dans la gestion de la Confédération des Sociétés Coopératives de Producteurs de Coton (C-SCPC) où il y a un trou financier de plus 9 milliards de FCFA. La liste des personnalités arrêtées est n’est pas exhaustive.

PAR SIKOU BAH

Info Matin