Mali
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Niger : un 3 août pas comme les autres

Jeudi 3 août 2023. Jour de la célébration du 63e anniversaire de l’accession du Niger à la souveraineté nationale et internationale. Mais, un 3 août pas comme les autres.

Le Niger célèbre, ce 3 août, le 63e anniversaire de son accession à l’indépendance. Mais, un anniversaire qui tombe dans un contexte particulier où il n’y a ni célébration officielle ni défilé militaire. En lieu et place de tout ceci, des manifestations un peu partout dans le pays en soutien aux militaires qui ont confisqué le pouvoir. À Niamey, c’est la place de la Concertation qui a servi de point de ralliement aux manifestants qui s’y sont retrouvés par milliers. Sur cette place, de nombreux discours ont été prononcés notamment par les membres du M62, une coalition d’activistes, de mouvements de la société civile et de syndicats créée en août 2022 pour protester contre l’inflation, la crise sécuritaire, mais aussi et surtout la présence de l’armée française en particulier et de toutes les armées occidentales en général au Niger.

Des manifestations sur fond de sentiments anti-français

Sur des pancartes, on pouvait lire des messages clairement anti-français, anti-CEDEAO et pro-russes : « « La France dégage de l’Afrique », « la France doit partir, vive le Niger », « Vive la Russie, vive le Niger, vive les Nigériens ». Des drapeaux russes étaient également arborés comme depuis le début des manifestations de soutien à la junte, le 27 juillet.

Dans l’ensemble, les manifestations se sont déroulées sans heurts, même quand les manifestants sont passés devant l’ambassade de France bien encadrée par des éléments de la Garde nationale nigérienne. En dehors de Niamey, des mouvements de soutien à la junte ont été également observés à Agadez.

Le M62, un soutien des premières heures de la junte

Depuis le 26 juillet, le M62, qui se réclame ouvertement anti-impérialiste et anti-français, n’a pas fait mystère de son soutien total à la junte. Déjà au lendemain du putsch, la coalition a publié un communiqué dans lequel elle affirme clairement sa position vis-à-vis de la junte. « Le M62 nourrit l’espoir que ce coup de force sera l’ultime opportunité de réparer les dérives du régime déchu et de restaurer la dignité du peuple nigérien », avait déclaré son secrétaire général par intérim, Mahaman Sanoussi. Et pour l’instant, le M62 semble rallier une bonne partie de la population nigérienne qui répond souvent massivement à ses appels, comme c’était déjà le cas dimanche dernier.

afrik.com