Mali

Obsèques du Général Moussa Traoré : Adieu Baba Moussa !

Décédé le mardi 15 septembre 2020, la Nation malienne a rendu vendredi (jour saint) au Général Moussa Traoré, ancien Président de la République du Mali, un hommage mérité à travers une cérémonie digne des funérailles nationales à la dimension de la grandeur de la personnalité de l’homme d’Etat qui a servi  son pays à diverses responsabilités avec dévouement. Présidée par le président du CNSP, le colonel Assimi Goïta, cette cérémonie funèbre de l’ancien président de la République du Mali, s’est tenue en présence d’illustres personnalités, dont les anciens chefs d’Etat Amadou Toumani Touré, Pr Dioncounda Traoré, des anciens Premiers ministres, dont Soumana Sacko, Modibo Sidibé, Ousmane Issoufi Maïga, des responsables politiques, à l’instar du Dr Choguel Kokala Maïga, Me Mountaga Tall, des anciens collaborateurs du défunt, tels Djibril Diallo, Prof Oumar Kanouté, des leaders de toutes les confessions religieuses, des parents, proches et citoyens de toutes les couches sociales représentatives du pays.

Ce vendredi 18 septembre, tous les ingrédients étaient réunis pour rendre cette cérémonie d’hommage au Général Moussa Traoré, grandiose. Fanfare, revue de troupes, défilé militaire, témoignages honorifiques et prière collective, bref feu Moussa Traoré a été accompagné à sa dernière demeure, au cimetière d’Hamdallaye, avec tous les honneurs.

Comme de son vivant, cette cérémonie funéraire s’est tenue dans la solennité et la discipline la plus totale.

La cérémonie a débuté par la marche mortuaire, gaillardement menée par des officiers de l’EMIA, aux pas cadencés sous la mélodie de la fanfare du Génie militaire, tenant le corps de l’illustre défunt. Après le dépôt du corps sur le catafalque, drapé aux nationales, le maître de la cérémonie, avec l’autorisation du président du CNSP a ordonné le début des témoignages.

Trois témoignages émouvants ont émaillé cette cérémonie. Il s’agit des témoignages des représentants de sa famille, de ses anciens camarades politiques et de la lecture de l’oraison funèbre par le grand chancelier des ordres nationaux, le Général de Brigade Amadou Sagafourou Guèye.

Doua Abdrahamane Sissoko alias ‘’Ramos’’, au nom de la famille du défunt a témoigné sur la sociabilité et l’attachement à la religion musulmane du défunt. « Moussa était un bon père de famille et pieux adepte de la religion musulmane. Malgré son âge, il n’a pas arrêté de jeûner chaque lundi et vendredi » a témoigné M. Sissoko, beau-frère de l’illustre défunt.

« Le Président Moussa ne tutoyait presque jamais ses collaborateurs que nous étions. Il accordait sa confiance jusqu’à preuve du contraire, il avait foi au génie créateur  et à l’esprit d’initiative des cadres maliens. Il me disait toujours ceci : Monsieur le secrétaire politique, chaque fois que Dieu fait, si vous le pouvez, donnez-moi le nom d’un cadre compétent qui même s’il ne m’aime pas moi Moussa, s’il aime le Mali, je suis prêt à travailler avec lui » a témoigné M. Djibril Diallo, ancien secrétaire politique du B.E.C-UDPM.

Dans son oraison funèbre, le grand chancelier des ordres nationaux est revenu sur le parcours brillant de l’homme, qui a été major à l’issue de toutes les formations militaires et seul président malien en exercice à présider aux destinées de l’OUA (Organisation de l’Unité Africaine).

« En bon chef militaire, en bon patriote, le président Traoré ne craignait pas la mort. Militaire pour qui abdiquer n’était pas malien. Il nous laisse orphelin de sa sagacité, de son calme olympien et de sa légendaire clairvoyance » a dit le Général de brigade Amadou Sagafourou Guèye.

Venu à cette cérémonie funèbre pour rendre un dernier hommage à son aîné, l’ancien président de la République Amadou Toumani Touré  a témoigné en ces termes : « je ne pouvais pas ne pas venir, je voudrai dire à ma cousine Mariam, à ses enfants toutes mes condoléances et que la terre lui soit légère. Et surtout je suis très heureux que le Mali ait organisé une cérémonie aussi grandiose et aussi belle pour un homme qui, à un moment ou un non a incarné notre pays. C’est une reconnaissance extrêmement importante et je pense que nous ne pouvons que nous en réjouir ».

Le deuxième temps fort de cette cérémonie a été la prière funèbre dirigée par le Cherif Ahmed Ould Mahamoud dit Laya (fils du Chérif de Nioro du Sahel), avant de conduire le corps de ce vaillant homme pieux à sa dernière demeure, au cimetière de Hamdallaye par un millier de parents, amis, anciens collaborateurs et autorités actuelles.

Dors en paix ‘’Baba Moussa’’ !

Par Maïmouna Sidibé 

  Source: Le Sursaut

Football news:

Hans-Dieter flick: I Hope Alaba will sign a contract with Bayern. Our club is one of the best in the world
Diego Maradona: Messi gave Barca everything, brought them to the top. He was not treated the way he deserved
Federico Chiesa: I hope to leave my mark in Juve. We will achieve great results
The Coach Of Benfica: I don't want us to look like the current Barcelona, it has nothing
Guardiola on returning to Barca: I'm happy at Manchester City. I hope to stay here
Fabinho will not play with West ham due to injury
Ronald Koeman: Maradona was the best in his time. Now the best Messi