This article was added by the user Anna. TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Pluies provoquées au Mali : Ibrahim Diawara, un médecin après la mort ?

jeudi 14 octobre 2021 C’est un truisme de dire qu’au Mali, les céréales et autres cultures se sont asséchés dans les champs, faute de pluies. Pendant ce temps, le PDG de la société Mali Aero Company, Ibrahim Diawara, connu sous le nom de « Stones Diawara », est dans les fanfaronnades à Bamako pour tenter de justifier son contrat juteux avec l’Etat.En effet, de Kayes à Mopti en passant Koulikoro, Sikasso et Ségou, tous les paysans expriment leur amertume concernant la sécheresse qui a prévalu durant l’hivernage en cours. Partout sur le territoire national, c’est la désolation à cause de la sécheresse. Certains paysans affirment même qu’ils ne récolteront pas la moindre tige de mil dans leurs champs.

Face à ce désastre qui se dessine, le promoteur de la société Mali Aero Company a eu l’audace de vanter les mérites de sa société. Lors d’une opération de communication assez altruiste, il a tenté de se donner bonne conscience ces derniers jours à Bamakoen organisant, selon ses sbires, des opérations de pluies provoquées. Quel scandale ! Ces opérations auraient du être organisées un peu plus tôt dans les campagnes, où le besoin se faisait sentir. En tout cas, le mal est déjà fait et les paysans n’ont plus que leurs yeux pour pleurer.
Faut-il donc donner raison à des messages et vidéos qui ont circulé sur les réseaux sociaux et dans certaine presse, selon lesquels les avions utilisés pour le programme de pluies provoquées (opération Sandji) sont cloués au sol, et au même moment l’Etat continue de payer des milliards pour un travail non effectué ? Affaire à suivre.

Youssouf Diallo

Source : La lettre du Peuple