Mali
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Prétendu Licenciement de 13 agents à l’Agetier : Rien que de l’intox !

Les rumeurs d’un licenciement abusif à l’Agence d’Exécution des Travaux d’infrastructures et d’Equipements Ruraux (AGETIER) de  Ségou sont devenues si persistantes ces derniers jours qu’elles ont suscité de vives inquiétudes au sein d’une opinion générale hostile à l’injustice. Cependant, les informations recueillies sur place auprès des protagonistes permettent de comprendre ce qui se passe réellement dans la Cité des Balanzan.

En fait, au lieu de licenciement selon les responsables de l’Association pour la Gestion des Travaux d’Infrastructures et d’Équipements Ruraux, il s’agit de la mise en chômage technique temporaire de 11 agents. Toutes les décisions importantes étant prises par l’assemblée générale, selon les principes de fonctionnement de l’Agetier, la mesure a donc été décidée par la 32è session ordinaire de son Assemblée générale tenue le 11 janvier 2023.

Ainsi, plutôt que de procéder à des licenciements massifs face aux difficultés financières que l’Agetier vit actuellement, l’assemblée a opté pour cette solution temporaire dans le but de réduire les coûts sans mettre en péril le fonctionnement de la structure entière.

Cette mise en congé technique prendra fin en principe en novembre prochain. Conformément aux exigences légales, l’Agetier a pris soin d’en aviser en amont la direction régionale du travail de Ségou. Et, en application de l’article L.53 nouvellement modifié du Code du travail, précise la correspondance n° 23/050 DRT-S, il n’y aura ni recrutement de nouveaux travailleurs ni d’imposition d’heures supplémentaires au personnel restant.

Il nous revient que l’Agetier a exploré toutes les possibilités pour éviter cette mesure qui était la seule option pour préserver l’entité confrontée à des impayés considérables, notamment de la part de l’État, qui lui doit plus d’un milliard de francs Cfa. Malgré les efforts du Synapro et l’intervention sollicitée du secrétaire général de l’Untm, Yacouba Katilé, pour faciliter un règlement financier, rien n’y fit.

C’est donc une stratégie temporaire et prudente pour surmonter les difficultés financières et préserver les emplois à long terme. L’Agetier continuera de chercher des solutions durables pour garantir sa stabilité économique dans les mois à venir.

A suivre…

H.K

Commentaires via Facebook :