Mali
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Processus électoral: le Parena exhorte la transition à créer les conditions de sa crédibilité

Le Parti pour la renaissance nationale (Parena), dans sa déclaration de ce mercredi 2 août 2023, s’oppose à la validation de la nouvelle constitution et exhorte les autorités de la transition au bon déroulement des prochaines élections.

« Le Parti pour la renaissance nationale ( Parena) s’est démarqué , dès les débuts , du processus de réforme constitutionnelle en appelant l’attention des forces politiques et sociales , des autorités de la transition sur l’inspiration non légale de projet, sur sa nature non conforme à la constitution en vigueur, sur son essence non consensuelle, sur la personnalisation excessive du pouvoir sur les germes de division des maliens , d’instabilité et de crise qu’elle comporte », a rappelé le comité directeur du Parena, en ajoutant que c’est pourquoi il avait appelé à voter Non lors du référendum du 18 juin.
Sachant que les décisions de la cour constitutionnelle ne sont susceptibles d’aucun recours et s’imposent aux pouvoirs publics, à toutes les autorités administratives et juridictionnelles et à toutes les personnes physiques et morales, le Parena dit prendre acte de l’arrêt rendu le 21 juillet 2023, instaurant la IV République au Mali.
Le Parena a expliqué qu’en vue de la restauration de la légalité républicaine, dans les délais énoncés dans le chronogramme électoral, qu’il exhorte les autorités de la transition à créer les conditions de neutralité et d’inclusivité pour la régularité, la transparence et la crédibilité des prochaines élections.
A cet effet, le Parena demande le respect des libertés démocratiques fondamentales ; l’audit indépendant du fichier électoral dont les termes de références (TDR) seront définis en concertation avec la participation des partis politiques et la société civile ; la relecture consensuelle de la loi électorale ; la neutralité des institutions et de l’administration dans le processus électoral…
Il termine en invitant toutes les forces démocratiques et républicaines à se mobiliser pour la tenue prochaine des scrutins transparents, sincères et crédibles, pour défendre la république et la démocratie, et pour la restauration de l’ordre constitutionnel.
Le communiqué du Parena intervient alors que le ministère de l’Administration dans un courrier invite les partis et les organisations de la société civile à lui parvenir leurs propositions en vue de l’actualisation du chronogramme.

PAR FATOUMATA DIABATE (Stagiaire)

Info Matin