Mali
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Réforme du secteur de la sécurité : Un atelier d’appropriation de la stratégie nationale et le plan d’actions 2022-2024

Le Commissariat à la Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS), en partenariat avec la MISAHEL, a tenu, le jeudi 7 septembre 2023 à la préfecture de Kati, un atelier d’appropriation de la stratégie nationale de la Réforme du Secteur de la Sécurité et son Plan d’actions 2022-2024. C’était à la préfecture de Kati, sous la présidence du préfet, Harouna DIARRA.

Il s’agissait de contribuer à la mise en place d’institutions de sécurité et de justice efficaces, apolitiques, responsables, respectueuses des droits humains, surtout attentives aux besoins de justice et de sécurité des populations et de l’État.

Lors de la cérémonie d’ouverture des travaux, le représentant du Commissaire à la Réforme du Secteur de la Sécurité, le Colonel-major Philippe SANGARE, a rappelé que, c’est sous le leadership du président de la Transition, le Colonel Assimi GOITA, que le gouvernement a adopté, suivant le décret N° 2022-0208/PT-RM du 04 avril 2022, la stratégie nationale RSS et son plan d’actions 2022-2024.

Selon lui, cet atelier servira de cadre d’échanges entre les acteurs locaux sur la mise en œuvre de la Stratégie nationale de Réforme du Secteur de la Sécurité et son Plan d’actions 2022-2024. Il va permettre de prendre en compte les Résolutions 1325 et 2250 du Conseil de Sécurité des Nations Unies, avec un accent particulier sur la nécessité de l’implication de tous les acteurs pour une meilleure appropriation du processus de Réforme du Secteur de la Sécurité. Saluant la MISAHEL pour son soutien financier, le Colonel-major Philippe SANGARE a remercié les acteurs du secteur de la sécurité du Cercle de Kati pour leur grande mobilisation à cette activité de vulgarisation et de dissémination de la stratégie nationale de la RSS en vue de son appropriation par les Maliens, particulièrement dans la ville garnison de Kati.

Le représentant de la MISAHEL, Jules EDJEOU, a noté que notre pays, en raison de son engagement au profit de l’intégration africaine, a bénéficié, aux premières heures de la crise, de l’appui et de la solidarité des pays africains à travers la MISMA.

En vue de se rapprocher du peuple malien, la Commission de l’Union Africaine a, en 2013, créé la MISAHEL pour mieux fournir l’assistance nécessaire. Depuis, conformément au cadre d’orientation de l’Union Africaine sur la Réforme du Secteur de la Sécurité, relèvera-t-il, la MISAHEL appuie le Commissariat à la Réforme du Secteur de la Sécurité dans divers domaines pour contribuer à son opérationnalisation.

Le représentant de la MISAHEL s’est réjoui de l’adoption de la Stratégie nationale de la RSS qui fixe désormais les priorités du gouvernement en la matière. Avant de renouveler l’engagement constant de l’Union africaine à travers l’appui et la solidarité face à la situation difficile qui impacte la sécurité de toute la Région.

Auparavant, le préfet de Kati, Harouna DIARRA, avait rappelé que le paysage sécuritaire de notre pays qui est marqué depuis plus d’une décennie par des phénomènes liés au banditisme, au terrorisme, à l’extrémisme violent et à diverses autres menaces dont la résolution exige l’implication de toutes les couches socio-professionnelles. Suite à ce constat, il a invité les participants à être assidus au cours de l’atelier. Soulignant l’importance du secteur de la sécurité au Mali, le maire de Kati, El Hadj Yoro OUOLOGUEME exhortera les participants à s’investir pleinement.

1ère Cl Amadou Moussa COULIBALY

FAMA