Jeune artiste malienne, Virginie Dembélé est chanteuse, auteure – compositrice, musicienne et interprète. C’est en 2015 qu’elle entame sa carrière avec des singles. En 2020, elle dévoile en juillet Wilé, son premier album qui annonce une nouvelle aventure.

Artiste engagée et féministe, Virginie Dembelé, une habituée de la scène, est aussi douée dans la composition des musiques de théâtre. Comme choriste, elle a accompagné de grands noms, dont Toumani Diabaté, Koko Dembelé, Rokia Traoré ou Salif Keita.

Son album de huit titres Wilé, sorti le 22 juillet dernier, est le regard que cette artiste pose sur la société. Wilé, en boomu, c’est le cri en français. Les thématiques abordées vont de la sauvegarde de l’environnement, à la mise en valeur de la culture, en passant par la situation sécuritaire et sociopolitique du Mali.

Wilé, c’est aussi « un appel au Sahel pour un développement harmonieux, dans la paix et dans la sécurité ». Dans le développement durable évoqué par l’artiste, la femme occupe une place de choix. Avec Domitila, un nom de femme, Virginie revient sur la place centrale de la femme au village. Celle qui se lève dès 4 heures du matin pour se coucher tard le soir, avec un planning aussi chargé et organisé que celui d’une entrepreneure dans une grande ville. Cette femme rurale, magnifiée dans son rôle-clé dans l’harmonie sociale, est aussi moderne. Le titre invite la femme à la créativité et au dynamisme, pour consolider le noyau familial et communautaire.

Avec Lobè, qui signifie « chef de village », l’artiste nous transporte dans la sphère politique. La mise en relief des actions du chef le met en parallèle avec l’homme politique, en qui le peuple place sa confiance. C’est aussi un appel à la contribution de chaque citoyen au changement attendu au sommet.

Avec ce premier album, l’artiste espère non seulement rencontrer un producteur, mais aussi conquérir son pays et le monde. Faire partie des sélectionnés au concours RFI musique est un rêve qu’elle nourrit.

Idelette BISSUU