Niger
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Covid-19 en Grèce: fin du port obligatoire du masque dans les lieux publics

Ce mercredi 1er juin 2022 marque la fin de l'obligation du port du masque dans les lieux publics en Grèce. Après près de deux ans de tissus sur le visage, la plupart des masques devraient ainsi disparaître des écoles comme des supermarchés, au moins jusqu'à la mi-septembre. Il restera obligatoire dans certains transports en commun comme les bus et les métros, ainsi que dans les hôpitaux.

Avec notre envoyé spécial sur l'île de Mykonos, Joël Bronner

Rigolard, ce patron de bar du quartier touristique de la Petite Venise, à Mykonos, ne regrettera pas longtemps le masque, perçu comme un trouble-fête peu propice aux bénéfices.

Les gens ne sont enfin plus obligés de porter le masque tout le temps. Sérieusement, c'était une blague : ils se levaient de leur chaise ici, et mettaient leur masque uniquement pour aller jusqu'aux toilettes là-bas. Maintenant, les gens se sentent plus libres et j'espère qu'ils vont pouvoir passer du bon temps ici et dépenser leur agent plus facilement.

À l'évocation du masque, cet hôtelier qui représente 150 établissements touristiques de Mykonos, pour sa part, soupire d'abord. Giannis Theocharis :

Quand les gens ici ont entendu la nouvelle que le port du masque serait suspendu le 1er juin, ils ont arrêté de le porter dès le 1er mai. Psychologiquement, maintenant les gens en ont marre. Ils veulent jeter les masques et se débarrassent de toutes ces restrictions. Il y a très peu de morts en Grèce à présent, et c'est une bonne nouvelle que cette pandémie se termine.

À Mykonos, certains patrons disent pourtant qu'ils imposeront encore le masque à leurs serveurs ou leurs hôtesses au moins quelques jours de plus. Pour les protéger, disent-ils, et sans doute aussi montrer aux clients le supposé sérieux de l'établissement. Quitte à dissimuler, encore un peu plus longtemps, les sourires sous le tissu.

Cette levée de l'essentiel des contraintes coïncide aussi, volontairement, avec le démarrage de la haute saison touristique. Une période cruciale pour la Grèce, dont le tourisme constitue un pilier de l'économie.

►Écouter aussi : Vacances 2022 : une saison sous le signe de l'inflation