Niger

Le Premier ministre portugais attendu en Angola, signe d'un réchauffement?

Après la crise économique qui a frappé le Portugal, depuis quatre ans c'est l'Angola qui connaît des difficultés financières.
© REUTERS/Herculano Coroado

C'était une position partagée par l'actuel président angolais comme par son prédécesseur, Jose Eduardo dos Santos. Le Portugal ne pouvait pas juger l'ancien vice-président . Question de souveraineté. Mais en mai dernier, l'affaire a été réglée : la justice portugaise a décidé de transférer à Luanda ce procès pour corruption.

Si João Lourenço n'a pas hésité à s'en prendre aux et à certains de ses proches, son régime n'a jamais tenté quoi que ce soit contre Manuel Vicente, pourtant considéré comme l'un des hommes les plus riches de l'Angola, au grand dam des activistes anticorruption. Eux ne cessent de rappeler qu'au-delà des grands discours et des poursuites engagées, presque aucun officiel n'est en prison à ce jour pour corruption.

Autre sujet sur la table des discussions : les relations économiques entre les deux pays. Quand le Portugal a connu une crise sans précédent, l'Angola a investi dans le pays, rachetant des entreprises de son ancienne puissance coloniale, comme un retournement de l'histoire. Mais depuis quatre ans, c'est l'Angola qui connaît des difficultés financières. En 2016, plusieurs sources diplomatiques assuraient que Luanda avait 2 milliards d'encours, des retards de paiement au Portugal. Depuis l'arrivée au pouvoir de João Lourenço, le pays tente d'assainir ses finances publiques.

Football news:

Alaves Garitano dismissed after five defeats in a row. The club is in 15th place in La Liga
Mane scores 20+ goals for Liverpool for the 3rd consecutive season
If you whistle one violation, whistle another. VAR rules football! Athletic midfielder Dani Garcia on the match with Real Madrid
Lautaro did not score a penalty in the match against Bologna
CEO of the banner of Labor about a player who was hit by lightning: he was put in an artificial coma. Most likely, it will be taken out in the evening
Real goes into the gap under the talk of refereeing. In similar moments, Madrid were given a penalty, but Athletic were not
Sergio Ramos: I would Play tennis if I wanted personal recognition. It is very nice to win with the team