Niger
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Turquie: Recep Tayyip Erdogan signe de nombreux accords avec les pays du Golfe

Arabie saoudite, Qatar, Émirats arabes unis : Recep Tayyip Erdogan a conclu mercredi 19 juillet une tournée de trois jours dans les principaux pays du Golfe persique. Après des années de tensions avec Riyad et Abu Dhabi, le chef de l’État turc mise sur les pétrodollars de ces riches monarchies pour redresser un peu la fragile économie turque.

Avec notre correspondante à Istanbul, Anne Andlauer

Recep Tayyip Erdogan rentre pleinement satisfait de sa tournée des pays du Golfe. Le voyage avait très bien commencé, en Arabie saoudite : l’entreprise d’armement Baykar, connue pour ses drones de combat et dont le gendre du président est l’un des principaux dirigeants, y a conclu le « plus grand contrat d’exportation de défense et d’aérospatiale de l’histoire » de la Turquie, sans en préciser ni le montant, ni le contenu.

Aux Émirats arabes unis, selon les médias turcs, Recep Tayyip Erdogan a signé des accords dont la valeur est estimée à plus de 50 milliards de dollars, dans les domaines de l'énergie, la construction, les technologies ou encore la défense. Le président turc s’est aussi rendu au Qatar, avec lequel il entretient depuis longtemps des relations diplomatiques et économiques étroites. Mais c’est bien des visites en Arabie saoudite et aux Émirats qu’il attendait le plus.

Une bouffée d'air frais pour l'économie turque

Ces accords à plusieurs milliards, bienvenus pour l’économie turque très fragile ces dernières années, scellent en effet la réconciliation entre Ankara et ces deux monarchies. Il y a encore trois ans encore, Recep Tayyip Erdogan accusait le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane d’avoir commandité l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi à Istanbul, et les Émirats arabes unis d’avoir soutenu le coup d’État manqué de 2016.

À lire aussiL'Égypte et la Turquie nomment des ambassadeurs après dix ans de mésentente

Poursuivez votre lecture sur les mêmes thèmes :