Senegal
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Amnistie de Karim Wade et Khalifa Sall: Aminata Touré parle de deal politique

Check Also

Racine talla

Il ne faut plus dire RTS, mais télévision de Racine Talla. En plus de nous …

Présidentielle 2024: Y'a t-il un risque de télescopage entre Karim et Sonko ?

Présidentielle 2024: Y'a t-il un risque de télescopage entre Karim et Sonko ?

Actualité 9 Vues

Aminata Touré n’est favorable à une amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade, comme l’a suggéré en conseil des ministres, Macky Sall. Notamment pour ce qui concernent le fils de l’ex Président Wade. « Karim Wade est condamné pour enrichissement illicite et il faut préciser qu’on amnistie des faits et non des personnes. Pour des faits extrêmement graves pour lesquels le droit a été dit, il faut dire qu’il s’agit d’un deal politique. Si cette loi passe à l’Assemblée je vais voter votre contre. Je me demande comment à 15 mois des élections présidentielles on peut soulever des affaires d’enrichissement illicite », affirme l’ancienne première ministre.

Aminata Touré est désormais députée non-inscrite, elle a a rompu avec le président Macky Sall après avoir été écartée du perchoir. Une information confirmée après avoir envoyé une lettre au président de l’Assemblée nationale pour l’informer de sa décision.  L’ancienne Première ministre, par ailleurs ancienne tête de liste de la majorité Benno Bokk Yakaar aux législatives de juillet.

Dans un interview accordé sur un média étranger, elle a abordé plusieurs sujets l’éventuelle troisième candidature du chef de l’État en 2024, l’amnistie des opposants Karim Wade et Khalifa Sall, ses perspectives pour l’avenir, Aminata Touré.  Pour Aminata Toure, « tout laisse croire que  ce qui se joue c’est les 500.000 voix du parti démocratique sénégalais incarné par Karim Wade ». Pour ce qui de sa position concernant les projets à voter à l’assemblée Nationale, elle déclare que c’est tout le sens d’être non-inscrit, car on devient immédiatement député du peuple comme on dit, et tout dépendra de la nature de la loi, des remarques qu’on fera, Est-ce qu’elles sont prises en compte déclare t-elle.

Avec cette décision, le groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar perd sa courte majorité absolue de 83 députés. Donc la coalition que vous avez défendue pendant toute la campagne durant les législatives, se retrouve fragilisée. Est-ce que ce n’est pas une trahison comme le disent certains responsables du parti présidentiel ?