Senegal
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Nador-Melilla : Peines de prison aggravées pour 18 migrants africains

Check Also

Burkina Faso: Ibrahim Traoré nouveau président

Le capitaine Ibrahim Traoré, auteur d’un putsch vendredi au Burkina Faso qui a vécu deux …

Nador-Melilla

Nador-Melilla

International 1 Vues

Dix-huit migrants arrêtés le 24 juin ont été condamnés par la Cour d’appel de Nador (Nador-Melilla) à trois ans de prison ferme », a déclaré à l’AFP l’avocat de la défense Mbarek Bouirig. La justice marocaine a condamné jeudi soir en appel à trois ans d’emprisonnement 18 migrants africains ayant pris part à la tentative meurtrière d’entrée en force fin juin dans l’enclave espagnole de Melilla (nord du Maroc), a-t-on appris auprès de la défense.

Les 18 condamnés – qui font partie d’une soixantaine de migrants en situation irrégulière interpellés à la suite du drame du 24 juin – avaient écopé de 11 mois de prison en première instance. L’Association marocaine des droits humains (AMDH) a dénoncé dans un tweet « un système judiciaire répressif » à l’issue du jugement.

Ces migrants étaient poursuivis pour « entrée illégale sur le sol marocain« , « violence contre agents de la force publique« , « attroupement armé » et « refus d’obtempérer ». Le 24 juin, près de 2 000 migrants en majorité originaires du Soudan ont tenté de s’introduire en force dans la cité espagnole de Melilla via le poste-frontière marocain de Nador. Le drame a fait 23 morts parmi les migrants, selon les autorités marocaines, 27, d’après l’AMDH, principale association indépendante de défense des droits humains au Maroc, provoquant une vive indignation internationale.

Ce bilan humain est le plus lourd jamais enregistré lors d’une des nombreuses tentatives de migrants d’entrer à Melilla et dans l’enclave espagnole voisine de Ceuta qui constituent les seules frontières terrestres de l’Union européenne avec le continent africain. A la suite de ce drame, plusieurs dizaines de migrants ont déjà été condamnés à des peines de prison ferme, qui ont été ensuite alourdies en appel par la justice marocaine.

Situé à la pointe nord-ouest de l’Afrique, le Maroc est un pays de transit pour de nombreux candidats à l’émigration qui cherchent à rejoindre l’Europe depuis ses côtes atlantique ou méditerranéenne, ou en franchissant les clôtures qui séparent le Maroc des enclaves de Ceuta et Melilla