Senegal

Pétrole: Les prix repartent à la  hausse

Check Also

Les polémiques sur les dettes africaines ont-elles éclipsé un péril plus important : la baisse …

Les prix du pétrole ont connu une hausse hier lundi, aidés par une offre qui diminue alors que les perspectives côté demande s’améliorent.  Le cours de référence américain a passé la barre des 30 dollars pour la première fois en deux mois.

Le baril américain de WTI  pour livraison en juin grimpait de 5,30% à New York par rapport à la clôture de vendredi, à 30,99 dollars. Il a franchi dès le début de séance le seuil symbolique des 30 dollars, une première depuis le 17 mars, informe prixdubaril.com.  La semaine passée, le Brent  est monté de 5% et le WTI  a décollé de 19%, après avoir déjà terminé en hausse les deux semaines précédentes. « La journée commence bien  pour le pétrole», a salué Naeem Aslam, analyste d’Avatrade. « Les signes d’une reprise progressive de la demande soutiennent les prix du pétrole », a estimé Al Stanton, de RBC, alors que de nombreux pays dans le monde poursuivent lundi leur déconfinement progressif. Et d’ajouter que le contrat  de juin expire mardi, et rien n’indique pour l’instant que les prix descendront en dessous de zéro cette semaine. En effet, les cours du brut sont en convalescence depuis plusieurs semaines après l’épisode quasi-traumatique du passage en-dessous de zéro dollar du cours du WTI pour livraison en mai le 20 avril dernier, à la veille de sa date d’expiration. Il s’agit d’un véritable « renversement de situation », selon Eugen Weinberg, de Commerzbank. Il voit dans la reprise des cours le signe « des importantes réductions de production mises en œuvre par l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés, et de la baisse (involontaire) de la production aux États-Unis, associées aux espoirs d’un retour prochain de la demande ». D’après la source, le cartel et ses principaux partenaires se sont accordés le 12 avril sur une réduction de leur production de 9,7 millions de baril par jour sur deux mois, une mesure exceptionnelle qui est entrée en vigueur le 1er mai. Depuis, l’Arabie saoudite, le Koweït et les Emirats arabes unis ont annoncé vouloir diminuer encore davantage leur production de brut, dans un contexte d’offre toujours excédentaire et de stockage proche de ses limites. Malgré toute cette euphorie, tempère M. Weinberg : «  nous pensons cependant qu’il faut rester prudent. Il faudra probablement attendre quelques années avant que la demande retrouve son niveau d’avant la crise.

Zachari Badji

Football news:

These stadiums will open in 2020: record-breaking expensive-in the United States, with illuminated facades-in Georgia
Hames wants to leave Real Madrid and is actively looking for a new club
Should we cut off our hands? This madness. Atalanta almost nailed Juve, but lost the victory due to two penalties
Director Of Juventus Partici: Dybala is a very important player for us
Arturo Vidal: Barcelona remained in the race for the title. This is the main thing
It is important for Chelsea to get into the Champions League to convince Havertz
Sterling on the record for goals in a season: we Want to win the Champions League and the FA Cup, otherwise they won't mean anything