Senegal

Raid iranien contre une base américaine : Des soldats victimes de commotion cérébrale.


Donald Trump avait pourtant assuré que les tirs iraniens du 08 janvier contre une base de l'armée américaine en Irak n'avait fait aucun blessé parmi les soldats. La réalité semble cependant tout autre. 

Dans une conférence de presse donnée ce vendredi 24 janvier, le porte-parole du ministère américain de la Défense a affirmé que le raid iranien a eu des incidences sur au moins 34 soldats. 

Selon RFI qui rapporte les propos de Jonathan Offman, la moitié de ce groupe a réintégré les rangs tandis que 08 ont été évacués en Allemagne pour y être traités pour des symptômes de commotion cérébrale dus aux explosions. 

Rappelons que le raid iranien faisait suite à l'assassinat par les États-Unis du Général Qassem Soleimani qui était le numéro deux du régime iranien. Il a été tué alors qu'il était en visite en Irak.