Senegal
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Réduction de la cherté de la vie au Sénégal : Le Premier ministre Amadou Ba lance les concertations avec les acteurs.

Après le lancement officiel des concertations nationales sur la vie chère au Sénégal par le président Macky Sall au palais présidentiel, le Premier ministre Amadou Ba a lancé ce matin les concertations avec les acteurs pour trouver des solutions effectives à la cherté de la vie comme l’avait recommandé le président Macky Sall.

« Dans son adresse à la nation le 16 Septembre dernier, le président Macky Sall rappelait le contexte international difficile marqué par une flambée des denrées de première nécessité.


Le 26 Septembre, le président de la république a lancé avec, entre autres acteurs présents les concertations sur la vie chère au Sénégal que nous poursuivons aujourd’hui. Je voudrais saluer l’ouverture du dialogue aux acteurs et la capacité d’écoute du chef de l'État, Macky Sall. L’institution de la date du 15 Mars dans le calendrier républicain comme rendez-vous annuel donné aux consommateurs, confirme la volonté du président de pérenniser cet esprit du dialogue. Poursuivant les efforts dans l’atténuation des chocs exogènes, chiffrés à ce jour à 627 milliards dont 157 milliards de renonciation de recettes, le président Macky Sall a ainsi annoncé 11 mesures d’urgence et quatre mesures conjoncturelles », a rappelé le Premier ministre Amadou Ba. 

Concernant les mesures d'urgence prises par le chef de l’État Macky Sall lors de sa rencontre avec les acteurs, notamment le paiement des fonds compensatoires dus aux meuniers, le Premier ministre Amadou Ba, informe que les fonds sont déjà disponibles. Il invite à cet effet les acteurs concernés à se rapprocher des services du trésor pour les modalités pratiques.

« Concernant les mesures d’urgence, il s’agit pour le gouvernement de prendre les mesures nécessaires pour le paiement des mesures compensatoires dues aux meuniers. Je voudrais annoncer que les fonds sont disponibles. Les meuniers peuvent entrer en contact avec les services du trésor pour les modalités pratiques. Deuxièment, prendre les dispositions nécessaires pour le paiement des producteurs du riz paddy », a renseigné le Premier ministre Amadou Ba lors du lancement des concertations avec les acteurs…