Senegal
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Transparence dans la passation des marchés publics : Le Fonsis tourne le dos aux auditeurs de l’ARMP…


Transparence dans la passation des marchés publics : Le Fonsis tourne le dos aux auditeurs de l’ARMP…

Le Fonds souverain d’Investissements stratégiques (FONSIS) qui, contrairement à l’avis de l’ARMP, s’est estimé non soumis aux dispositions du Code des Marchés publics, a par conséquent refusé, pour l’année 2021, comme les années précédentes, d’accueillir la mission. Une mission qui est composée d’auditeurs qui n’ont finalement pas donné les détails d’appréciation à l’autorité de régulation des marchés publics qui devaient chiffrer la transparence entre les autorités contractantes et les fournisseurs.

Alors que certaines de ces autorités contractantes ont montré une bonne facette de leur gestion dans les passations de marchés et commandes publiques, le Fonds Souverain, pour sa part, a tourné le dos à l’Armp. Cette dernière l’a fait savoir hier au cours de la présentation de ces rapports 2020-2021. Ces audits ont été menés finalement sur 117 autorités contractantes contrairement à ce qui était prévu, c'est-à-dire, « une évaluation sur 120 autorités contractantes ».

  On peut noter également, parmi les ciblés non-audités, certaines collectivités territoriales. C’est le cas de la commune de Pékesse. En effet, informe l’autorité, le maire a refusé de transmettre son compte administratif aux auditeurs pour le rapport 2020. Il y a donc une « impossibilité d'exécuter la mission de contrôle de la transparence au regard du refus du maire qui dit n'avoir trouvé aucun dossier de marché, à sa prise de fonction. » Des décisions incompatibles, selon l’autorité, aux dispositions du Code des marchés publics.

Rappelons que le FONSIS va conduire les travaux de construction de l'hôpital Aristide Le Dantec de même que le nouvel hôpital de niveau 3 de Tivaouane.