Tunisia
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Augmentation de 46% des transferts des étrangers résidents en Tunisie durant la dernière décennie

Les envois de fonds vers les pays à revenu faible et intermédiaire ont résisté aux turbulences mondiales en 2022 : leur montant total est estimé à 626 milliards de dollars, soit une augmentation de 5% par rapport à l’année dernière mais il s’agit toutefois d’un net recul par rapport à la hausse de 10,2% enregistrée en 2021, révèle la dernière note d’information de la Banque mondiale sur les migrations et le développement.

Résilience des flux migratoires

D’après la note, pour les pays à revenu faible et intermédiaire, les envois de fonds des migrants sont une source vitale de revenu, ces transferts d’argent vers les pays d’origine contribuent à réduire la pauvreté et à améliorer la situation nutritionnelle, et ils sont corrélés avec de meilleurs résultats en matière d’insuffisance pondérale à la naissance et de taux de scolarisation chez les enfants issus de foyers défavorisés.

« Les migrants contribuent à desserrer des marchés du travail tendus dans les pays d’accueil tout en soutenant leurs familles grâce aux transferts de fonds. Des politiques de protection sociale inclusives ont aidé les travailleurs à parer aux aléas des revenus et de l’emploi engendrés par la pandémie de COVID-19 », explique Michal Rutkowski, directeur mondial Protection sociale et emploi à la Banque mondiale. « Parce qu’elles permettent de soutenir les remises migratoires, ces politiques ont des effets positifs à l’échelle planétaire et doivent être maintenues. »

L’analyse des tendances régionale montre que les pays du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord devraient recevoir 63 milliards de dollars de remises migratoires en 2022, soit une progression de 2,5% contre 10,5% en 2021. Ce ralentissement est en partie lié, selon la note, à l’érosion des salaires réels dans la zone euro, même si la demande d’envois de fonds dans les pays d’origine a augmenté dans un contexte de détérioration des conditions de vie, notamment la sécheresse au Maghreb et les prix élevés du blé importé.

En pourcentage du PIB, les envois de fonds sont importants au Liban (38 %) et en Cisjordanie et à Gaza (19 %) et globalement, les flux vers la région devraient augmenter de 2 % en 2023 alors que les frais d’envoi pour un montant de 200 dollars s’élevaient à 6,3% en moyenne au deuxième trimestre de 2022, indique-t-on.

Les tendances en Tunisie

Pour ce qui est de la Tunisie, les données dévoilées par la Banque Mondiale montrent que les transferts des TRE devraient atteindre 2085 millions de dollars à fin 2022 soit 4.5% du PIB contre 2195 millions de dollars en 2021 et ce loin du record enregistré en 2020 à 2367 millions de dollars en 2020.

Cependant, les données indiquent que les transferts des étrangers résidents en Tunisie se sont situés à 27 millions de dollars au terme de l’année 2021 (0,1% du PIB) contre 23 millions de dollars en 2020 avec une hausse soutenue, durant les dix dernières années, estimée à 46%. 

Selon une enquête réalisée par l’Institut national de la Statistique (INS) en collaboration avec l’Observatoire National de la Migration entre juillet-2020 et mars-2021, l’effectif des émigrés tunisiens serait autour de 566 mille individus (388 mille hommes et 178 mille femmes) tandis que l’effectif des étrangers résidents en Tunisie (personnes de nationalité étrangère titulaires ou non d’une autorisation de résidence) serait de près de 59.000 individus.

En termes de région géographique de provenance des immigrés, trois régions dominent : l’Europe (18,5%), le Maghreb (37%) et les autres pays d’Afrique (36,4%). La population immigrée originaire des pays d’Afrique hors Maghreb est celle ayant enregistré la plus forte croissance sur les dernières années, son effectif estimé passant de 7.200 individus en 2014 (selon le dernier recensement de la population) à 21.466 au moment de l’enquête.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!