Tunisia
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Energie renouvelable : examen des projets de la société TuNur dans le sud de la Tunisie

«L’investissement dans les énergies renouvelables est une belle opportunité pour la Tunisie», a déclaré le ministre de l’Economie et de la Planification, Samir Saïed, mercredi 17 août 2022, en marge d’un colloque organisé par son département sur «l’ouverture des entreprises tunisiennes au marché africain».

M. Saïed, qui commentait la réunion qu’il avait eue la veille avec des responsables de la société britannique TuNur spécialisée dans le domaine des énergies renouvelables, dont le projet de production d’électricité à partir de l’énergie solaire dans le gouvernorat de Gabès a enregistré des progrès et il entrera en production à la fin de l’année en cours, avec une capacité de production d’environ 10 mégawatts et des investissements d’un montant d’environ 24 millions de dinars. L’électricité produite sera affectée à la consommation intérieure à travers la Société tunisienne de l’électricité et du gaz (Steg).

Le directeur exécutif de la société TuNur, Daniel Rich, a présenté lors de la réunion le nouveau programme d’investissement de l’entreprise britannique, notamment la mise en place d’une usine de production d’électricité à partir de l’énergie solaire destinée à l’exportation vers l’Europe, avec une capacité de production d’environ 500 mégawatts et des investissements d’environ 1,5 milliard de dollars, dans les gouvernorats de Kebili et Gabès. Ce projet a déjà alimenté un débat sur les quantités qui seront consommées en interne et celles qui seront exportées.

Le ministre a souligné que les besoins d’exportation de la Tunisie vers l’Europe sont devenus très importants compte tenu du déficit record atteint par sa balance commerciale, en plus des répercussions de la guerre russo-ukrainienne sur l’Europe en matière d’approvisionnement en gaz et en énergie en général, affirmant qu’il est nécessaire de profiter de cette opportunité pour exporter des énergies renouvelables vers l’Europe, d’autant plus qu’il existe une volonté des investisseurs extérieurs à s’engager dans ce domaine.

Le ministre a souligné, par ailleurs, la nécessité de surmonter toutes les difficultés auxquelles sont confrontés les investisseurs dans le domaine des énergies renouvelables afin de réduire l’hémorragie en devises fortes et la pollution, étant donné que les besoins de la Tunisie en gaz sont importants et que ses importations de gaz sont en devises fortes, en plus du fait que le coût de production de l’électricité à partir du gaz est quatre fois supérieur à sa production à partir de l’énergie solaire.