Switzerland

Manifestations pro et anti-ours suite à l’abattage d’un animal

La mort d’un mâle de 4 ans abattu début juin dans les Pyrénées a relancé le conflit récurrent entre éleveurs et défenseurs de la biodiversité.

Depuis les années 1990, en respect de ses obligations européennes, la France a commencé le repeuplement en ours du massif pyrénéen. (Photo GEORGES GOBET / AFP)

Depuis les années 1990, en respect de ses obligations européennes, la France a commencé le repeuplement en ours du massif pyrénéen. (Photo GEORGES GOBET / AFP)

AFP

Quelque 150 personnes soutenues par 14’000 pétitionnaires à Toulouse, environ 2000 manifestants autour de l’Étang de Lers en Ariège: les camps pro et anti-ours se sont mobilisés samedi en France après l’abattage d’un ours au début juin.

À Toulouse, les manifestants ont réclamé le remplacement de ce spécimen, un mâle de quatre ans, abattu en juin dans les Pyrénées ariégeoises. «Nous sommes 14’000 à manifester», a lancé aux manifestants le chef de file du camp pro-ours, invoquant le résultat, «constaté par huissière», d’une «télé-manifestation» en ligne organisée conjointement.

Parallèlement, près de 2000 éleveurs, élus, syndicalistes agricoles et chasseurs, étaient réunis en Ariège. Ils réclament notamment la fin des lâchages d’ours et la suppression des spécimens les plus prédateurs.

La mort de l’ours a relancé le conflit récurrent entre éleveurs et défenseurs de la biodiversité depuis que la France a commencé dans les années 1990, en respect de ses obligations européennes, le repeuplement en ours du massif pyrénéen.

L’état a porté plainte mais l’enquête n’a jusque-là pas abouti. Une prime de l’ONG Sea Shepherd de 45’000 euros pour toute information menant aux auteurs a mis le feu aux poudres chez les anti-ours.

L’État français avait gelé en janvier son programme de réintroductions, invoquant «une dynamique favorable de la population ursine», avec une cinquantaine de spécimens désormais recensés dans les Pyrénées. Mais pour les pro-ours, ce chiffre ne garantit pas la survie de l’espèce.

( ATS/NXP )

Football news:

In Valencia wurde das Coronavirus bei zwei Menschen identifiziert
Und gestern wurde auch Fußball gespielt. Kopenhagens Keeper machte 13 Treffer, Lukaku erzielte im fallen, brunou zog Manchester United ins Halbfinale ein
Daniel Sturridge: ich War begeistert, als ich sah, wie die Spieler von Liverpool die Meisterschaft feierten
FC Southampton Hjbjerg hat sich vor dem Transfer zu Tottenham einen medizincheck unterzogen
Jürgen Klopp: Tsimikas passt perfekt in die Umkleidekabine von Liverpool
Hradecky über Bayer-Abgang: Sehr beleidigend. Wir werden versuchen, die Europa League in der nächsten Saison zu gewinnen
Barella über das 2:1 gegen Bayer: die Inter-Kritiker, die an unserem zusammenhalt gezweifelt haben