Switzerland

Xamax ne peut se permettre d’être quelconque

Mardi soir, Joël Magnin s’est certainement retrouvé devant sa télévision pour y voir à l’œuvre Young Boys, que Xamax doit affronter ce samedi à Berne. Mais ce que le coach de la Maladière a découvert n’était pas forcément ce à quoi il s’attendait, on veut parler ici du magnifique exploit du FC Thoune sur lequel les Neuchâtelois n’avaient probablement pas spéculé.

Trois jours après leur défaite dans le choc des mal-classés, Marc Schneider et ses joueurs ont pourtant trouvé les ressources nécessaires pour dominer le double champion en titre (1-0), ce qui illustre la mentalité qui caractérise la formation de la Stockhorn Arena.

Flottement défensif

Thoune qui l’emporte face à YB, voilà qui n’était pas franchement prévu et qui a considérablement accentué la pression sur Xamax au moment où celui-ci recevait Bâle avec l’objectif d’en faire autant. Mais Xamax, défait 2-1 mercredi après avoir pourtant pris les devants, a raté son affaire alors qu’il avait incontestablement beaucoup mieux à faire. Dans leur plan de marche idéal, ses joueurs n’auraient probablement pas pensé engranger des points contre un «grand» FC Bâle. Mais face à un adversaire toujours en panne de repères en 2020 et aussi minimaliste, ne pas être parvenu à sauver le minimum syndical constitue une réelle déception, surtout au vu de la débauche d’énergie consentie.

Si les Neuchâtelois se sont inclinés pour replonger plus intensivement dans les soucis, c’est parce qu’ils n’ont pas su négocier leurs temps faibles et réussi à en sortir indemnes. Ainsi Xamax, parti en trombe avant de s’essouffler, a-t-il bien trop rapidement concédé l’égalisation, superbe au demeurant, alors que la sortie de Djourou sur blessure a provoqué un flottement défensif que Cabral n’a pas manqué d’exploiter dans l’enchaînement. Voilà qui ne pardonne pas.

L'étrange arbitrage de M. Horisberger

Au moment de retrouver une partie de son public, Xamax a aussi été victime d’un arbitrage étrangement complaisant quand il aurait fallu mettre le holà aux détestables petites combines bâloises. En ne sifflant pas l’évidente faute sur Nuzzolo au départ de l’action qui devait amener l’égalisation de Stocker, M. Horisberger a coupé l’élan neuchâtelois. Et l’on se demande toujours comment le geste de dépit de Taulant Xhaka, dégageant de rage le ballon derrière la tribune quelques minutes plus tard, a pu demeurer impuni. C’est un fait: le barragiste de la Maladière devra aussi apprendre à composer avec cette différence de traitement. Selon que vous serez puissant ou misérable, cela se vérifie aussi autour d'un ballon...

Au terme de la rencontre, tous les joueurs de Xamax s’accordaient pour dire combien cet échec était injuste et que leur «performance» aurait mérité un dénouement moins cruel. C’est sans doute vrai, même si la révolte neuchâteloise, convenons-en, est demeurée bien stérile. Alors oui, Xamax, au sein duquel les défenseurs Xhemajli et Neitzke se sont reconvertis attaquants pour l'occasion, a peut-être bousculé Bâle dans les ultimes minutes, mais sans parvenir à l’inquiéter véritablement (moins de 10 frappes de tout le match).

Dans cette bataille pour le maintien qui semble se circonscrire aujourd’hui à trois participants, Lugano ayant pris quelques distances avec le peloton des attardés, il n’y a pas de bon ou de mauvais revers; il n’y a que le goût amer d’une défaite qui vient replacer l’équipe face à sa propre réalité. Celle d’une équipe qui ne peut se permettre de ne pas être au taquet pendant 90 minutes, au risque de devenir quelconque, ce qui a fini par se produire. Quand Xamax ne joue plus sur les qualités intrinsèques qu’on lui connaît, il devient plus difficile de trouver des solutions gagnantes et de demeurer cohérent jusqu'au bout dans son projet de jeu.

A la fois fort et terriblement fragile

Alors même que Joël Magnin n'a que très peu fait tourner son contingent et que l’enchaînement des matches va forcément laisser des traces dans les organismes, Xamax va devoir rebondir contre Young Boys, un champion de Suisse en titre touché dans son orgueil. Pour les visiteurs, pour l’heure toujours au bénéfice du doute, c’est un nouveau rendez-vous délicat à aborder. Tant Xamax apparaît à la fois fort dans ses certitudes (lorsque tout s’enchaîne favorablement pour lui), mais en même temps terriblement fragile dans ses coups de mou dès que le contrôle du scénario lui échappe.

Or, quand on lutte pour sa survie, l’urgence commande de ne jamais baisser sa garde. Avec l'obligation de se contenter du maximum, ce qui n'est pas le cas d'un Xamax en sursis, payant au prix fort ses approximations défensives. Ne pas avoir démérité ne suffit pas pour avancer au classement.

Nicolas Jacquier

Football news:

PSG fordert Barça Dembélé und 80 Millionen Euro im Gegenzug für Neymar (El Chiringuito TV)
Kike Setien: ich Sehe mich in der nächsten Saison als Barça-Trainer
Disneys touristisches Paradies, wo die MLS und die NBA zurückkommen: 50+ Spielplätze, die Dunkelheit der Kinder zur gewohnten Zeit, Comic-Figuren überall🧞 ♂️
Sulscher über die Abschaffung von Ban Manchester City: Das sollen andere diskutieren. Das ist nicht mein Job
Zidane über Bale: die Leute versuchen, unseren Konflikt zu erfinden, aber Sie werden nichts erreichen. Wir sind eins
Das Transferfenster in England wird vom 27.Juli bis 5. Oktober geöffnet sein
De Jong kam bei Barça zum Matchball gegen Osasuna. Er verpasste einen Monat wegen einer Verletzung