Les transporteurs routiers maliens iront en grève pour trois jours à compter du 23 mars prochain. Le préavis de grève, déposé mardi 2 mars, vise à protester contre l’entrée en vigueur du paiement de la redevance péage par passage au niveau de tous les postes.

Déjà, des blocages du trafic ont été observés, lundi 1er mars, au niveau du poste de péage de Kasséla, sur la route de Ségou. Au Ministère des transports, une source jointe par l’Essor « estime que jusqu’ici le paiement se déroule normalement au niveau des postes de péages. Elle confirme que les conducteurs de camions bennes refusent de s’acquitter du droit de péage par passage au niveau de Kasséla. D’où le stationnement de plusieurs véhicules au niveau de ce poste d’entrée de Bamako ».