Mali : le M5 appelle à la désobéissance civile
Mali : le M5 appelle à la désobéissance civile

Après une trêve de dix jours pour la célébration de la fête de Tabaski, comme annoncé par les leaders du mouvement M5-RFP, les protagonistes qui ne cessent de réclamer la démission du président IBK ont repris le 03 Aout dernier, la désobéissance civile dans la capitale malienne. Les manifestants ont procédé à la fermeture des plusieurs services étatiques sans barricader les routes.

En effet, le mouvement M5-RFP a repris la désobéissance civile à Bamako conformément au programme de ses initiateurs qui ont rejeté, encore une fois, les propositions des chefs d’Etat de la CEDEAO ainsi que la main tendue du Président IBK depuis le début des contestations. Une situation qui pourrait détériorer davantage les conditions du pays déjà paralysée.

Ainsi, les manifestants ont repris la désobéissance civile dans certains quartiers de Bamako. Il s’agit notamment, des quartiers Sébenicoro, Garantiguibougou, kalaban-coro et d’autres quartiers de la ville. Ces manifestants occupaient les bâtiments publics, des commissariats de polices sans pour autant bloquer les routes et grandes artères de Bamako.

Selon les manifestants principalement ceux de Garantibougou, et Kalaban-coro, la reprise de la désobéissance civile dans notre pays est plus que nécessaire car, indiqueront-ils, le président IBK et son régime ont montré leur limite dans la gestion du pouvoir et ils doivent quitter le pouvoir au profit d’un autre dirigeant susceptible de mieux gérer le pays. « Les maliens ont beaucoup soufferts pendant les sept ans d’IBK », ont-ils ajouté. Ils rappelleront aussi que (…)

Abdoul Karim Sanogo

NOUVEL HORIZON

Fatoumata ORTM en DIRECT