Mali

Sortie de crise: un club pour soutenir les idéaux de Bouyé

Le Club de soutien au Manifeste de Mohamed Ould Cheikna (CSMMOC) a lancé le dimanche dernier ses activités pour défendre les idéaux du chérif de Nioro. A cette occasion, les responsables dudit club ont apporté des démentis à des allégations selon lesquelles, le chérif soutient le pouvoir. Bouyé reste et demeure un militant pour le départ d’IBK, mais sans la violence.

Des jeunes hamallistes ont décidé de lancer ce club pour porter et défendre les valeurs prônées par Mohamed Ould Cheickné Haidara. L’activité s’est déroulée au Jardin d’enfants de Darsalam de Bamako, à travers un point de presse. Il était animé notamment par le président du CSMMOC, Abdoulaye Gadiaga ; le président d’honneur Moustaphe Traoré et Abba Oumar Maiga, chargé de la communication des hamallistes.
Après avoir expliqué les objectifs de la création de ce regroupement, les conférenciers ont focalisé leur intervention sur l’actualité politique marquée par la crise socio-politique. En même temps, la tribune a été l’occasion pour eux de démentir certaines allégations qui circulent sur les réseaux sociaux depuis quelques jours.
Contrairement à ces allégations qui circulent, depuis quelques jours, le chérif ne soutient pas le régime d’IBK. Sa position contre le pouvoir n’a pas changé, persiste le conférencier. Donc, il n’y a aucune volteface, Bouyé reste toujours pour le départ du président de la République. Toutefois, il désapprouve les approches extrémistes au risque de plonger davantage le pays dans le chaos.
« Bouyé n’est ni pour X ni pour Y, mais pour le Mali et sa stabilité. Le chérif demeure convaincu que le président IBK a échoué. Alors, rien n’a changé et si c’était le cas, Bouyé n’est pas de nature à dissimiler sa position », a précisé le président du Club, Abdoulaye Gadiaga. Aussi, il précise que jusqu’à preuve du contraire il n’y a pas de division entre Bouyé et l’imam Dicko.
De même, a-t-il affirmé, leur guide a toujours reconnu la légitimité du combat mené par le Mouvement du 5 juin rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP), toutefois il souhaite que les actions de revendication se déroulent dans la plus grande retenue.
« Soyons raisonnables. Soyons sages dans la revendication dans le respect des droits, dans la tranquillité. Le pays est confronté à un problème qui ne peut se résoudre avec la violence », a déclaré M. Gadiaga.
Pour lui, les contestataires et l’État doivent mettre la balle à terre pour éviter une autre crise à notre pays affaibli depuis des années par différents problèmes. Ainsi, face à la situation, il déconseille à l’État d’entretenir des bras de fer avec la population.
De son côté, Abba Oumar Maiga, chargé de la communication des hamallistes, a indiqué que la position de Bouyé est d’éviter le bain de sang, à l’image des événements des 10 et 11 juillet dernier. Ce faisant, il dit non à un nouveau sacrifice de « vies humaines pour contraindre le pouvoir à démissionner ». La seule chose à privilégier est le dialogue et encore le dialogue, a-t-il insisté.
Pour M. Maiga, le chérif soutient tout acteur qui milite pour le départ du président IBK, mais sans la violence.
« Le pays est fragilisé. La violence ne peut qu’en rajouter à la crise. Elle n’est jamais une solution. C’est ce dont nous sommes convaincus conformément aux idéaux de Mohamed Ould Cheicknè », a soutenu Abba Oumar Maiga.
Quant à la désobéissance civile qui a repris ce lundi après dix jours de trêve, les partisans du chérif affirment n’avoir reçu aucune consigne pour y participer.
« Toutes nos actions sont dictées par Bouyé. Nous travaillons pour défendre ses idéaux », a affirmé le président Abdoulaye Gadiaga.
Après ce point de presse de lancement de leurs activités, les responsables du CSMMOC annoncent dès ce 3 août 2020 sa volonté d’entamer une série de rencontres avec la jeunesse du M5, de la majorité et d’autres organisations.

Par Sikou BAH

Source : INFO-MATIN

Football news:

Pep about 3:1 with Wolverhampton: Sometimes Manchester City enter the season quickly, sometimes they don't. We played well
Kevin de Bruyne: Wolverhampton have caused Manchester City problems before. I am glad that we played well
Stefano Pioli: Milan are confident, can grit their teeth and fight. Zlatan proves that he is a champion
Ibrahimovic on the Bologna double: If I was 20 years younger, I would have scored a couple more. But I'm not old
Cavani's entourage and Atletico discussed a two-year contract at a hotel meeting
Abramovich is suspected of secretly investing in players of other clubs
Ibrahimovic has scored 23 consecutive seasons at club level