logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
Mali

TROYES : KOUYATÉ, LA NOUVELLE MENACE

Déjà double buteur en Domino’s Ligue 2, le défenseur troyen Kouyaté fait partie des belles surprises de ce début de saison.

« Je compte bien être à nouveau décisif. Je m’étais fixé pour objectif d’inscrire 5 ou 6 buts cette saison ». Ces paroles pourraient être celles d’un joueur à vocation offensive, mais pourtant elles viennent du défenseur central Kiki Kouyaté (ESTAC). A 22 ans, ce dernier a en effet le vent en poupe après avoir trouvé le chemin des filets lors des trois derniers matchs de son équipe, deux en Domino’s Ligue 2 face à Grenoble et Lens et un en Coupe de la Ligue BKT encore contre les Sang et Or. Une performance de premier ordre, qui rappelle celle d’un Denys Bain l’an dernier au HAC (5 buts) ou des Cambon, Moukoudi et Abdelhamid (4 buts) en 2017/18, puisque le surprenant Kouyaté ne compte que trois titularisations depuis l’entame de la saison après les quatre petites minutes face au HAC pour le compte de la 3e journée.

TROYES PROFITE DE LA BONNE PÉRIODE DE KOUYATÉ

Mais le Malien, qui avait connu 12 apparitions la saison passée dans l’Aube, s’attend à présent à être davantage surveillé : « Je pense que les équipes vont commencer à se méfier de moi sur les coups de pied arrêtés. » Si ses 193 centimètres étaient déjà relativement évocateurs sur ses capacités dans le domaine aérien, sa réussite du moment risque en effet de mettre les adversaires des Troyens en alerte rouge sur chaque corner et autres phases arrêtées. A commencer par Châteauroux vendredi lors de la 6e journée de Domino’s Ligue 2.

« La saison commence bien pour moi. J’ai beaucoup travaillé pour obtenir ma place dans l’équipe et contribuer aux objectifs. », a enfin expliqué Kouyaté, qui contribue aussi et peut-être même avant tout à la solidité défensive de l’ESTAC. Avec lui sur la pelouse, Troyes n’a été pris à défaut qu’une fois (184 minutes), après avoir concédé quatre buts sans lui sur deux matchs (266 minutes). Pour au final, quatre points pris en deux journées.

Source : lfp.fr

All rights and copyright belongs to author:
Themes
ICO