Morocco
This article was added by the user Anna. TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Info360. Tourisme: en chiffres, voici les pertes subies par Marrakech après la suspension des vols avec 3 pays

Par Mohammed Boudarham le 27/10/2021 à 13h23
Marrakech - Jemaâ El Fna - Tourisme - Covid-19

Peu de personnes marchent sur la place Jemaa el-Fna, à Marrakech, le 6 mai 2021. La ville est impactée par la crise du Covid-19 depuis son début en raison de la rareté des touristes. 

© Copyright : FADEL SENNA / AFP

Marrakech et sa région ont gravement pâti de la suspension, depuis le 20 octobre dernier, des vols depuis et vers les Pays-Bas, l’Allemagne et le Royaume-Uni. Les professionnels du tourisme, qui n’ont plus que leurs yeux pour pleurer, détaillent l’ampleur de leurs pertes.

Marrakech et sa région (Essaouira et El Haouz) comptaient sur une reprise de l’activité touristique, surtout après près de vingt semaines de promotion  auprès des marchés émetteurs européens traditionnels. La décision des autorités de suspendre les vols aériens depuis et vers les Pays-Bas, le Royaume-Uni et l’Allemagne, trois parmi les plus importants, a eu l’effet d’un coup de massue pour les professionnels.

Pour se faire une idée de l’ampleur des dégâts, Le360 s’est procuré un document évaluant ces pertes, sur une période cinq jours (du 20 au 24 octobre),  qui ne chiffre que les touristes qui étaient attendus à Marrakech et sa région. Sur cette période, la région a ainsi perdu 11.700 arrivées de touristes en provenance de neuf villes des trois pays précédemment cités, lesquels avaient planifié des séjours s'échelonnant de 7 à 15 jours.

Pour les hôteliers, et pour la même période, cela fait 5.850 arrivées et 40.950 nuitées de perdues. Pour les deux aéroports de la région (Marrakech et Essaouira), ce sont, au total, 78 rotations aériennes qui ont dû être déprogrammées.

En termes d'entrées en devises sonnantes et trébuchantes, les professionnels sont encore en train d’évaluer les pertes. Le pire, affirment-ils, est qu’ils manquent de visibilité d’ici à avril 2022.

«Nous comptions sur cette période et sur celle des fêtes de fin d’année, mais là, nous naviguons à vue», commente un professionnel. Et les chiffres, estimés pour cette fin du mois d’octobre, ne sont pas meilleurs.

Ainsi, pour la seule semaine du 25 au 31 octobre, Marrakech et sa région vont être privés de 15.750 touristes provenant de ces trois pays, et un total de 105 rotations aériennes ont été déprogrammées.

LES CONTENUS LIÉS