Morocco

Le PAM propose une motion de censure pour faire chuter le gouvernement

Par Amyne Asmlal le 20/09/2020 à 21h40 (mise à jour le 20/09/2020 à 21h40)
Abdellatif Ouahbi

Abdellatif Ouahbi, secrétaire général du PAM.

© Copyright : DR

Kiosque360. Le patron du PAM invite les élus de la majorité à présenter une motion de censure. Cet appel a été lancé suite à l'intervention très critique d'une députée PJD, en Commission, à l'encontre de l’Exécutif.

Une motion de censure à moins d'une année de la fin du mandat du gouvernement. Voilà ce que propose le patron du PAM. A priori, cela semble aberrant. Mais le secrétaire général du PAM, qui est également député, a bel et bien invité les élus des formations de la majorité à présenter une motion de censure contre le gouvernement, rapporte le quotidien Assabah dans son numéro du lundi 21 septembre.

D'après le quotidien, le patron du PAM s'adresse particulièrement aux députés de la majorité qui jouent sur les deux tableaux, selon leurs intérêts. Ainsi, au lieu de continuer à s'opposer aux projets de loi élaborés par le gouvernement en jouant le rôle de l'opposition mieux que l'opposition elle-même, il les appelle tout bonnement à renvoyer l'Exécutif par le biais d'une motion de censure. 

Selon Assabah, le secrétaire général du PAM a lancé cette invitation aux députés de la majorité après une intervention de Bouthaina Karrouri, députée PJD, dans le cadre des travaux de la Commission de la justice. La députée islamiste, épouse du dirigeant Abdelali Hamieddine, également conseiller parlementaire, a ainsi fustigé, lors du débat sur le projet de loi relative à l’instance de lutte contre la corruption, l’interventionnisme des ministres et leurs tentatives de contrôler l’action parlementaire. D’après la députée, les ministres ne cessent de pousser les parlementaires à jouer le rôle de porte-voix pour le gouvernement, se limitant à approuver, sans broncher, les projets de loi que ce dernier dépose au Parlement.

Intervenant à son tour durant les mêmes débats de la Commission, le secrétaire général du PAM a estimé qu'il était naturel de relever le rôle du parlementaire dans le cadre du contrôle du gouvernement, lors d’une discussion au Parlement. Ce qui ne l'est cependant pas, relève-t-il, c'est que des députés de la majorité tentent de descendre les projets de loi présentés par le gouvernement. Que les parlementaires de la majorité s'opposent aux textes de lois présentés par l’Exécutif et fassent l'impossible pour les bloquer, à défaut de les rejeter, cela signifie que le gouvernement n'est plus appuyé par sa majorité et qu'il est temps pour les membres de cette dernière de déposer une motion de censure.

Des propos qui lui ont valu une salve de critiques de la part des députés islamistes qui l'accusent de verser dans le populisme et la surenchère politique. Imperturbable, il a rappelé encore une fois aux élus de la majorité qu’étant donné qu’ils s'opposent aux décisions du gouvernement qu'ils sont censés épauler, ils n'ont qu'à le renvoyer, la Constitution leur en donnant d'ailleurs le pouvoir à travers la motion de censure. Il suffit pour cela, rappelle Assabah, de réunir la signature d'un cinquième des membres de la Chambre des représentants et le tour est joué. 

Football news:

Barcelona are concerned about the shape of the Target. The club believes that he did not work enough on vacation
Laporte was supported by van Dyck: Sorry, bro. No joy, even though we are rivals
Lautaro Martinez: Messi is the best in the world. He is always one step ahead of the rest
The Atletico stadium was painted pink as part of the campaign to fight breast cancer
Frank Lampard: nothing comes easy in the Champions League. This is a great platform to learn new things
Ronaldo was not included in the Juve bid for the match against Dynamo Kyiv
Bruno on the role of captain: I didn't expect it. Tomorrow it's not about me, it's about the team. Everyone should be a leader