Morocco

Vidéo. Fatima Tabaamrant chante l’amazighité dans son nouveau clip

Par Yousra Adli le 26/07/2021 à 21h14
Festival Timitar 2013 - Fatima Tabaamrant 3
© Copyright : Brahim Taougar - Le360

Du nouveau chez Fatima Tabaamrant, qui apparaît sous un nouveau jour. C’est une chanteuse fortement attachée à ses racines que les mélomanes découvrent. Et ce sont les tenues traditionnelles amazighes, les décors, les bijoux en argent, et le tifinagh qui sont mis en valeur dans son dernier vidéoclip.

La chanteuse amazigh vient de sortir son dernier single intitulé Wargagh Awal Amazigh (J’ai rêvé de paroles amazighes). Cette chanson, dont le vidéoclip est partagé sur YouTube, a déjà récolté plus de 79.000 vues deux jours seulement après son lancement sur sa chaîne officielle. Et c’est la chanteuse qui a écrit les paroles et composé les mélodies de ce tube dont le clip est réalisé par Soufiane Lamghini.

Sur la vidéo, qui dure pas moins de 9 minutes, c’est une Fatima Tabaamrant fortement attachées à ses racines que les mélomanes découvrent. Elle n’hésite pas à mettre en avant les tenues traditionnelles amazighes, les décors, les bijoux en argent, ainsi que le tifinagh. Et ce n’est pas tout. Les paroles du single sont également accompagnées d’une traduction française, pour permettre aux autres publics non amazighophones de les comprendre.

Quant au tournage, il s’est déroulé, comme le précise l’artiste, «dans différentes régions du Souss-Massa pour en révéler la richesse qui abonde dans le sens du sujet du morceau». «Le tournage s’est étalé sur des journées de par la crise du coronavirus qui a fortement impacté la production artistique», ajoute Fatima Tabaamrant. Elle précise s’être  évidemment, pliée, avec l’équipe de tournage, aux mesures de précaution. A propos de ses tenues vestimentaires dans le clip, l’artiste indique avoir fait le choix des créations de la jeune styliste Hanae Rati Ettaleb, qui a introduit une touche amazighe moderne tout en s’attachant à la culture marocaine mondiale.

Outre Wargagh awal amazigh, la chanteuse, qui conçoit et compose ses œuvres et poèmes, aborde notamment des sujets sociaux et compte à son actif plusieurs participations aux festivals, notamment Timitar et Mawazine. En tant que «Raïssa», elle a également reçu, de l’Institut royal de la culture amazighe (IRCAM), le prix honorifique de la culture amazighe au titre de 2018, pour toute son œuvre artistique.

Aujourd’hui, Fatima Tabaamrant figure dans l’anthologie des Rways, voyage dans l’univers des poètes chanteurs itinérants amazighs conçue par Brahim El Mazned. Une publication qui met en avant et immortalise le rôle de cette interprète en tant que «Raïssa».

LES CONTENUS LIÉS

Football news:

Pioli proposed to prohibit returning to his half of the field after crossing the center line, to introduce a clean time and a timeout in the 1st half
Shaw was substituted in the 1st half of the match against Aston Villa due to injury. Instead, Dalot came out
Koeman on the lack of goals: We have lost players who can score a lot. Now we are paying for it
Kules, I'm ready. Barcelona announced the return of Fati, who did not play due to injury for almost a year
Pep Guardiola: Of course, Chelsea is better now than last season. They have become even stronger with Lukaku
The most musical release of our travel show is from Tchaikovsky's homeland! Here are folk songs and a remake of the celebration of Daniil Medvedev
Dybala will receive 10 million euros a year under the new contract. Only de Ligt has more in Juve