logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
Niger

Nigéria: réactions mitigées aux nouvelles mesures protectionnistes de Buhari

Le président Muhammadu Buhari a informé ce mercredi 14 août la Banque Centrale qu'il ne souhaitait plus « donner un centime » en devises étrangères pour les importations agricoles au Nigeria. Il poursuit ainsi sa politique économique protectionniste, visant à rendre le pays autosuffisant en matière alimentaire. Les principaux acteurs économiques nigérians appellent le chef de l'État à temporiser.

Alors que certains critiquent une décision allant à l'encontre du principe d'indépendance de la Banque Centrale, d'autres s'inquiètent déjà des risques pour la sécurité alimentaire nationale.

Le président du think tank Nigeria Economic Summit Group pointe le manque d'infrastructures, d'engrais ou de semence, et estime que le pays n'est pas encore prêt pour le « Made In Nigeria » à court terme. Même si c'est « sans doute la voie à suivre » dans le futur, selon lui.

Pour l'Association des employeurs du Nigeria, l'application de cette mesure devrait être progressive, sauf à risquer une explosion de la contrebande, qui aurait des conséquences dramatique sur l'économie.

Quant au directeur de l'Association, Thimoty Olawale, il propose d'étaler l'interdiction sur cinq ans, afin de permettre la mise en œuvre de mesures de soutien pour l'agriculture.

C'est aussi le souhait de la présidente de l'Association des petits producteurs agricoles du Nigeria, qui salue « un pas dans la bonne direction », mais voudrait que le gouvernement fasse des efforts rapide pour accompagner les agriculteurs, en subventionnant par exemple leur équipement.

All rights and copyright belongs to author:
Themes
ICO