logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
Madagascar

Tennis – Open International : Deuxième étoile pour Franco et Irina

La huitième édition de l’Open International BMOI Madauto s’est conclue sur la victoire de Franco Feitt chez les messieurs et Irina Ramialison chez les dames.

Deuxième participation, deuxième sacre. L’argentin Feitt Franco remporte pour la deuxième fois successive le trophée de l’Open International BMOI Madauto. La finale du simple messieurs, entre joueurs étrangers, s’est déroulée ce dimanche au Country club Ilafy. À l’issue d’un duel final fatidique, sous le soleil tapant du midi, l’Argentin s’est imposé en trois sets 6/3 3/6 6/4 face à l’Italien, Justo Guido. Franco, vainqueur du Malgache, Antso Rakotondramanga en demi-finale, a su profiter les nombreuses fautes directes de son adversaire. La fatigue a pesé en cours du deuxième set alors les échanges ne cessent de s’intensifier. Mené 3 à 1 en deuxième set, Justo a réussi ses montées au filet et a pu vite égaliser 3 partout pour l’emporter même à 6/3. Lors du dernier set, l’Argentin a mené 3/1 mais rattrapé encore une fois 3/3 puis 4 partout. Et Feitt Franco n’a pu boucler la finale qui a duré une heure et trente-deux minutes qu’après la quatrième balle de match.

« Mes atouts résident dans le service et surtout la mentalité. J’ai senti la fatigue en cours du match car j’ai joué une demi-finale très difficile contre Antso hier. J’ai su aussi profiter les nombreuses fautes directes de monadversaire », résume Franco de son succès.

À sens unique

Deuxième titre également pour la Malgache qui évolue en France, Irina Ramialison, classée 432e WTA et 13e au classement français. La finale du simple dames a été à sens unique. Elle n’a fait qu’une bouchée de l’Argentine, Chilpac Augustina. Après son sacre en 2016, Irina décroche facilement le deuxième en deux sets 6/1 6/2 à l’issue de la finale qui n’a duré que 40 minutes. L’expatriée a commis très peu de fautes directes et a bien assuré ses services alors qu’Augustina a été, de son côté, débordée et en mode de survie durant tout le match. « Je me sentais vraiment très bien sur le terrain avec de bonne sensation… J’étais très agressive, je l’ai empêché de jouer, j’ai pris la balle très tôt et frappé très fort… Et elle n’a pas trouvé de solutions pour me gêner. De plus, j’ai bien servi et c’était très efficace », confie Irina. Elle a écarté en demi-finales sa compatriote, Sariaka Radilolfe 6/0 6/1 tandis qu’Augustina a battu, pour sa part, la Française Cirrote Chloé, 2/6 6/4 6/0. En double, les finalistes en simple, Augustina et Chloé ont disposé du duo malgache Irina-Sariaka.

Themes
ICO