Bruxelles L’élu CDH Ahmed El Khannouss raconte cette incroyable épopée mêlant meurtre d’un juge, match truqué et solidarité entre sportifs dans un livre intitulé Victoire !

Voici le scénario idéal d’un film à suspense. Pourtant, l’histoire que narre l’ancien échevin molebeekois Ahmed El Khannouss dans son livre Victoire ! est 100 % véridique. Le pitch ? Le voici : Accompagnant une délégation de jeunes sportifs belges au championnat du monde de boxe arabe au Yémen en septembre 2013, Ahmed El Khannouss est sollicité par l’un des sportifs bruxellois Moncef Alhoumekani, qui lui demande de l’aide pour sauver son père, Mohamed Alhoumekani.

© D.R.

Qui ça ? Mohamed Alhoumekani est un ressortissant belgo-yéménite. Il est surtout le témoin clef dans l’affaire de l’assassinat du juge français Bernard Borrel à Djibouti (en 1995). Incarcéré au Yemen depuis quelques mois, il risque d’être extradé vers Djibouti où il serait, alors, en danger de mort. Seul représentant des pouvoirs publics belges dans cette délégation, Ahmed El Khannouss a accès aux plus hautes autorités yéménites.

"Je me suis alors dit que si Moncef devenait champion du monde - au nom du Yémen puisqu’il est d’origine yéménite, il deviendrait un héros national, ce qui empêcherait l’extradition de son père vers Djibouti." Le souci est de taille et se nomme Rutger Nijs, un boxeur flamand faisant partie de la même délégation contre qui Moncef doit combattre pour la victoire finale. Sauf que Rutger Nijs est largement plus fort que Moncef.

© D.R.

"Il nous a fallu de longues discussions avec tout le monde pour arranger le match", se rappelle Ahmed El Khannouss. "Au final, tout le monde était d’accord. Même des membres de l’organisation, d’autres de l’équipe française, etc. Encore aujourd’hui, je tiens à remercier Rutgers Nijs pour sa générosité. Il jouait une finale de championnat du monde. Sans sa bonté, ce que nous voulions entreprendre n’aurait jamais pu se produire."

Une fois la victoire acquise, Moncef saute dans les bras de son adversaire pour le remercier. Viendra ensuite un autre travail de persuasion et de lobbying mené par Ahmed El Khannouss jusqu’aux plus hautes autorités yéménites pour obtenir le rapatriement, quelques mois plus tard, du père de Moncef vers la Belgique. Et, en quelque sorte, lui sauver la vie.

Victoire ! Aux éditions du Publieur. Prix conseillé : 14 euros.

© D.R.