Charleroi

Charleroi a battu Genk dans un match spécial puisqu'il s'agissait du grand retour de Felice Mazzu, l'ancien technicien des Zèbres.

Grâce à des buts de Ryota Morioka sur penalty (26e, 1-0) et de Shamar Nicholson (29e, 2-0), Charleroi a infligé une troisième défaite à Genk lors du match d'ouverture de la 7e journée du championnat de Belgique de football. Au classement de la Jupiler League, les Zèbres se retrouvent quatrièmes avec 11 points comme le Club Bruges, Malines et Mouscron à une longueur du Standard. Genk, qui a réduit la marque par Paul Onuachu (61e, 2-1), se retrouve 7e (10 points)? Le stade du Pays de Charleroi n'était pas plein pour la venue du champion en titre. Toutefois les supporters des Zèbres ont bien accueilli leur ancien coach, exhibant une banderole sur laquelle ion pouvait lire "Felice Mazzù, à jamais fils de Charleroi". Cela n'a pas empêché Genk de démarrer en force et de créer deux situations dangereuses devant Nicolas Penneteau par Onuachu (1e) et Patrik Hrosovsky (3e). Charleroi a eu une légère réaction mais Morioka n'a pas entamé la confiance de Gaëtan Coucke (9e). Par contre, le gardien genkois n'a pas été heureux quand il a bousculé Mamadou Fall. Nathan Verboom a accordé un penalty que Morioka a transformé (26, 1-0). Dans la foulée, Nicholson a asséné un uppercut aux Limbourgeois en doublant la marque d'une frappe dans l'axe (29e, 2-0).

A la reprise, Karim Belhocine a remplacé Morioka par Kaveh Rezaei, ce qui n'a pas empêché Genk de pendre l'initiative par Sander Berge et Theo Bongonda sur lequel Marco Ilaimaharitra a commis une faute lui valant une carte jaune (51e). Mais sur un centre de la gauche Jere Uronen, Onuachu a plongé pour placer le ballon de la tête au fond (61e, 2-1). A partir de ce moment, les duels sont devenus beaucoup durs et l'arbitre a commencé à distribuer les cartes jaunes aux Zèbres Massimo Bruno (68e), Dorian Dessoleil (73e), au coach adjoint Frank Defays (75e), Stergos Marinos (79e), Maxime Busi (84e) et Kaveh Rezaei (90e+5). A Genk, Sébastien Ddewaest a eu droit à la même sanction (74e).

Bien les deux coaches ait effectué tous leurs changements, les occasions de but n'ont pas été nombreuses. Profitant de ses 2m01, Onuachu a bien sauté plus haut que Modou Diagne mais sa reprise de la tête n'était pas cadrée (81e). C'est Penneteau qui a préservé la victoire gardé les trois points sur une reprise de Dewaest (90e+1).

Revivez notre direct commenté