logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
Belgium
An article was changed on the original website

La bonne nouvelle pour Axel (4 ans), victime d’une noyade lors d’un cours de natation avec son école à Grez-Doiceau: «Il est éveillé, il communique»

Alerte info

Le petit Axel, 4 ans et victime d’un début de noyade ce jeudi lors de son cours de natation s’est réveillé. « C’est la toute bonne nouvelle », confirme Alain Clabots, le bourgmestre de Grez-Doiceau. « Il est éveillé, il communique, il bouge, bref il est revenu. Il a encore des difficultés à s’exprimer et sa voix est encore un peu rauque, mais il est revenu à lui et c’est l’essentiel ».

Une nouvelle formidable, près de 48h après le terrible incident. « On pourrait tout aussi bien dire : ‘après 48h seulement’, mais en réalité c’est énorme. La tension se faisait de plus en plus forte, qu’Axel se soit réveillé, c’est donc un énorme soulagement ».

Un soulagement partagé par les parents du jeune grézien mais aussi par tout le personnel de l’école, de la commune ainsi que l’Aqua Center (Promosport) au sein duquel s’est produit le drame. « On a directement été à la rencontre des trois enseignantes (une institutrice et deux accompagnantes, Ndlr) pour leur annoncer la super nouvelle, pour elles aussi, c’était le grand soulagement ».

Réveillé, on espère désormais que le jeune garçon ne portera aucune séquelle. « Il est encore trop tôt pour se prononcer, précise Alain Clabots. Mais on espère qu’il ne portera aucune séquelle psychologique, physique, ni d’aucune sorte ».

On l’aura compris, c’est donc le soulagement qui prédomine à Grez-Doiceau après cette excellente nouvelle. « On souffle tous », conclut Alain Clabots.

Pour rappel, le drame s’était produit dans le cadre du cours de natation jeudi. Par équipes de deux, les enfants devaient effectuer la traversée du bassin, équipés chacun d’un boudin flottant en mousse. L’un des duos avait quasiment terminé la traversée lorsque le maître-nageur s’est retourné pour permettre au suivant de réaliser l’exercice. Et c’est alors que le drame s’est produit. Prise en charge par le staff de l’exploitant de la piscine et réanimée, la victime avait été transportée aux Cliniques Universitaires Saint-Luc à Bruxelles.

Dans le même temps, un dossier a été ouvert auprès du parquet du Brabant wallon. L’enquête devra entre autres déterminer les responsabilités.

Themes
ICO