Disputée à huis clos évidemment et avec des mesures anti-Covid très strictes (traçage de toutes les personnes présentes, seulement huit personnes par voiture et pas question de baisser son masque d'un demi centimètre!), la première manche du Belcar 2020, repoussée puis annulée avant d'être finalement autorisée, a eu le mérite d'avoir lieu à la date initialement prévue pour les 24H.


Certes il manquait une partie du plateau, la moitié en Belcar 1 où l'on notait les absences des Norma M20 de François Bouillon (Comtoyou), d'une des trois Deldiche (prévenus trop tard Sam Dejonghe et Steve Vanbellingen n'ont pu se libérer), de Fred Bouvy et les deux T2 venues de Suisse. Mais réunir dans ces conditions de crise économique et sanitaire une vingtaine de belles voitures sur la grille relevait déjà quasi de l'exploit. Un grand bravo donc à Circuit Zolder qui a également annoncé avant la course qu'un résultat pourrait exceptionnellement être décompté afin de ne pas trop pénaliser les absences forcées lors de ce premier rendez-vous.


Se disputant exceptionnellement le jour de la course, à trois heures du départ, la qualification était perturbée par de violents orages transformant la piste en piscine sur le coup de 11h. Les pilotes sortis le plus rapidement des stands, encore en slicks sous les premières gouttes, signaient les meilleurs temps avec en pole la Norma M20 Russell Racing by PK Carsport de Jeffrey Van Hooydonk, Gilles Magnus et Hans Thiers. Belle performance également de John De Wilde hissant sa Porsche en tête du Belcar 2 derrière les deux Lamborghini Super Trofeo.


L'envol à 14h30 se faisait encore sur une piste détrempée convenant très bien à Jeffrey Van Hooydonk prenant ses distances face à la Deldiche de Piessens-Verbergt. Après une bonne demie heure, tout le monde rentrait pour chausser les slicks. Tandis que le proto Deldiche du patron Luc De Cock sur lequel avait été rapatrié Tom Boonen était rentré durant quelques minutes dans son stand suite à un souci technique, la voiture soeur profitait du rythme moins élevé de Hans Thiers sur la #2 pour prendre provisoirement la tête. Tandis que derrière, Bert Longin effectuait un relais de toute beauté en cravachant pour rattraper le temps perdu par son fils Stienes lors du premier relais.


La Norma jaune parviendra finalement à doubler la Deldiche rescapée pour le gain du premier accessit, mais impossible d'aller chercher la Norma rouge confiée lors du dernier relais à un Gilles Magnus en grande forme et débutant la saison par une première victoire.


Derrière les trois protos Norma trustant la première marche du podium, on a remarqué l'excellent relais de Raf Vanbelle sur le proto Wolf hélas ralenti ensuite par des soucis. Du coup, c'est la Lamborghini des champions Dylan Derdaele et Nicolas Saelens (nettement moins à l'aise que son équipier) qui échouait au pied du podium tout en remportant le classement en Belcar 3.


Impérial sur le mouillé, John De Wilde se forgeait très vite une avance d'une dizaine de secondes en Belcar 2, la catégorie réservée aux Porsche 991 Cup. Mais il perdait toute son avance lors d'un souci lors du ravitaillement en essence. Pire, Ugo de Wilde prenait la piste pour le relais final au 3e rang avec 36 secondes de retard... Le plus rapide des Porschistes, le jeune rookie de 17 ans revenait assez vite sur Koen Wauters. La voiture de sécurité sortie à un quart d'heure de l'arrivée suite à un accrochage entre la Norma de Tim Joosen et la BMW i8 Hamofa regroupait les trois Porsche des leaders à six minutes de l'arrivée. Et grâce à un superbe double dépassement dans la descente de la Butte et au freinage de la chicane Villeneuve, Ugo de Wilde (Speedlover) prenait le meilleur sur les frères Wauters et la famille Redant pour récupérer une première place méritée, la cinquième au classement absolu.


Isolé en Belcar 4 sur sa BMW M4 GT4, Koen De Wit intégrait le Top 8 final. En Belcar 5, victoire de l'Audi RS3 QSR Racing School de Joël Uylenbroeck, Peter Van Delm et d'un O'Neil Muth très à l'aise sur le mouillé.


Prochaine manche début septembre à Assen. Avec un plus gros plateau à coup sûr...


Le classement du Super Prix de Zolder:


1. Van Hooydonk-Magnus-H. Thiers (Norma M20 Russell Racing by PK Carsport) 107 tours en 3h01.25.845 ; 2. B. Longin-S. Longin-Corten (Norma M20 Krafft Racing) à 8.374 ; 3. Piessens-Verbergt (Norma M20 Deldiche) à 23.058 ; 4. Derdaele-N. Saelens (Lamborghini Super Trofeo Belgium Racing) à 3 tours (1ers Belcar 3) ; 5. J. De Wilde – U. de Wilde (Porsche 991 GT3 Speedlover) à 4t (1ers Belcar 2) ; 6. K. Wauters – K. Wauters (Porsche 991 GT3 Belgium Racing) à 4t ; 7. B. Redant – Y. Redant – A. Redant (Porsche 991 GT3 RED ANT Racing) à 4t ; 8. De Wit (BMW M4 GT4 KDW Racing) à 9t (1ers Belcar 4) ; 9. Martle-Linthout-C. Wauters (Lamborghini Super Trofeo Totaalplan Racing) à 12t ; 10. Uylebroeck-Van Delm-O. Muth (Audi RS3 QSR Racing School) à 13t