logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
Monaco

Rénovation énergétique, travaux... Ce qui change dans les écoles de Grasse à la rentrée

Le gros chantier de cet été: l’extension du groupe scolaire de Saint-Mathieu, à Grasse. Outre la rénovation énergétique des écoles, une foule de travaux ont aussi été réalisés, souvent en régie municipale.

L’été n’est pas synonyme de vacances pour tout le monde. Dans les écoles, une fois la place laissée vacante par la fuite éperdue des gamins vers des activités plus ludiques, les entreprises et les agents communaux investissent les lieux avec pour mission de petites ou grandes interventions.

Au cours des deux mois d’été, les 23 écoles de Grasse ont reçu au moins une visite. Parfois pour un coup de badigeon, propre à redonner un peu d’éclat à une classe. Parfois pour une intervention plus lourde, comme l’extension du groupe scolaire Saint-Mathieu. Sans doute le chantier phare de cette saison.

Toujours est-il que les 4.229 enfants d’ores et déjà inscrits (chiffre du 17 juillet), trouveront une école à leur mesure dès la rentrée scolaire, lundi 2 septembre.

Saint-Mathieu repensé

On voit les détails des travaux qui prendront place sur la parcelle qui jouxte l’école actuelle.
On voit les détails des travaux qui prendront place sur la parcelle qui jouxte l’école actuelle. Illustration Faugue-Renaut Architectes

L’école Saint-Mathieu va subir de grandes transformations au fil des mois. Pour l’instant, sur la parcelle, c’est un grand chantier puisqu’on en est aux fondations. Mais un nouveau bâtiment verra le jour qui abritera un réfectoire deux fois plus grand que l’actuel (il pourra accueillir en un service 88 enfants), une cuisine et des sanitaires...

Au rez-de-chaussée, réhabilité, l’ancienne cuisine sera transformée en salle polyvalente, de même que l’ancien réfectoire qui pourra même faire office de salle de classe si besoin.

Globalement, c’est aussi à un agrandissement de l’extérieur qu’il faudra s’attendre. Sont prévues l’extension de l’entrée, de la cour des primaires (agrandie de 130m²; des espaces verts y seront intégrés, ainsi qu’un plateau sportif équipé de gradins) et du préau.

Le tout en suivant quelques directives: redonner une cohérence architecturale à l’ensemble, restructurer les distributions, diversifier les espaces extérieurs, agrandir les lieux trop exigus et améliorer les accès (y compris PMR).

quelques travaux

Quelques interventions école par école (non exhaustif).

Maternelle Gambetta: rénovation de la salle de motricité.
Élémentaire Gambetta: étanchéité du préau bas.
Maternelle Rose de mai: rénovation de la classe 2 et modification de l’accès haut.
Élémentaire Saint-Exupéry: pose de huit vidéoprojecteurs et peinture de 2 classes.
Maternelle Les Jasmins: création de meubles.
Maternelle l’Eau vive: climatisation du dortoir 3 .
Élémentaire Gérard-Philipe: ravalement de façade nord et Est, peinture d’une classe.
Élémentaire Pra-d’Estang: rénovation de l’auvent principal.
Maternelle Saint-Antoine: création d’un labo interactif.
Élémentaire Saint-Antoine: réfection de la classe 4.
Maternelle Les Cigales: climatisation du dortoir central, peinture couloir au rez-de-chaussée et classe MS4.
Élémentaire Saint-Jacques: rénovation de la toiture du réfectoire et des sanitaires de la cour.
Maternelle Jean-Crabalona: peinture du hall.
Élémentaire Jean-Crabalona: réparation de façade et réfection du couloir du 1er étage peinture de la classe 12.
Maternelle Henri-Wallon: climatisation du dortoir en rez-de-chaussée, rénovation de la classe 1, doublage de la cloison sanitaire du rez-de-chaussée.
Élémentaire Henri-Wallon: confortement des poutres du préau (photo) et rénovation d’une classe.
Élémentaire Dracéa: rénovation d’une classe.
Maternelle Antoine-Maure: sécurisation des cheminements.
Élémentaire Antoine-Maure: réalisation du self et sécurisation des cheminements.
Maternelle Cinsault: pose de volets roulants dans la salle de motricité.
Élémentaire Macarry: réfection de l’enrobé de la cour.

la chasse au gaspillage est ouverte

Trois axes dans le collimateur de la commune: la réduction des consommations énergétiques, des émissions de gaz à effet de serre et le développement des approvisionnements en énergies renouvelables.

1. 315.000 euros investis sur les chauffages ont permis une économie de 32, % entre 2012 et 2018.

2. La vente de certificats d’économies d’énergie (CEE) (147.190 euros) permet à la municipalité d’investir dans des travaux d’économies d’énergie dans les écoles depuis 2017 et en 2018 également: Dracéa: isolation des combles; le groupe Saint-Mathieu et l’élémentaire Gérard-Philipe: remplacement des fenêtres.

3. Un plan de rénovation énergétique des écoles sera réalisé entre 2020-2026 dans les 23 écoles de la commune (visées: les émissions à effets de serre).

le chiffre

660.992. C’est en euros le montant des travaux engagés l’an dernier dont beaucoup réalisés en régie comme cet été. Cette année, cependant, avec l’extension de l’école St-Mathieu et la rénovation énergétique, ce budget est largement dépassé.

Themes
ICO